Jeux d’aventures : une petite histoire du point and click

Les jeux d’aventures font par­tie des pre­miers jeux dits «textuels» où le joueur doit indi­quer dans quelle direc­tion il souhaite se déplac­er ou quelle action il souhaite entre­pren­dre, à la façon des livres «dont vous êtes le héros». His­torique­ment, le pre­mier jeu d’aventures est «Colos­sal Cave Adven­ture», dévelop­pé en 1975 par William Crowther sur un PDP-10.

Très rapi­de­ment, les jeux textuels ont lais­sé leur place à des jeux graphiques. C’est ain­si que les plus vieux d’entre nous se rap­pel­lent avec émer­veille­ment des jeux de «Sier­ra online» tels que la saga des King Quest, les Space Quest et Leisure Suit Har­ry, ain­si que des jeux de «LucasArts» comme Mani­ac Man­sion, Zak McK­rack­en, Mon­key Island, Sam and Max, et bien enten­du, les Indi­ana Jones. Il s’agissait prin­ci­pale­ment de jeux en «point & click» où il fal­lait explor­er, associ­er des objets à des actions, com­bin­er des objets entre eux et dis­cuter avec des per­son­nages pour faire évoluer la par­tie. Mais ces jeux étaient encore en 2D.

«Myst» est un jeu d’aventures imag­iné par les frères Miller, dévelop­pé au sein du stu­dio Cyan Inc et dis­tribué par Brøder­bund en 1993. À sa sor­tie, «Myst» ren­con­tre un grand suc­cès, les cri­tiques salu­ant notam­ment son univers de fic­tion très immer­sif. Il a don­né nais­sance au Myst-like, con­sid­éré comme un sous-genre du jeu d’aventures. Les jeux entrant dans cette caté­gorie repren­nent le même type de game­play que «Myst» (vision sub­jec­tive) ain­si que le même type d’ambiance assez onirique où les dia­logues sont rares.

Sans être représen­tatif du jeu d’aventures dans son ensem­ble, Myst est l’un des pre­miers à présen­ter un univers entière­ment mod­élisé en 3D. Les niveaux sont com­posés d’un cer­tain nom­bre de places plus ou moins inter­con­nec­tées, et chaque lieu est représen­té sous la forme d’une image en 360°. Ain­si, on peut regarder dans toutes les direc­tions et de nom­breuses ani­ma­tions vidéos sont super­posées à l’ensemble.
«Lit­tle Big Adven­ture» (LBA) est un jeu vidéo d’action-aventures réal­isé par Ade­line Soft­ware Inter­na­tion­al en 1994. LBA est un petit bijou de l’univers vidéoludique, une sorte d’extraterrestre que nous a offert un des grands noms du jeu vidéo français, Frédéric Ray­nal. C’est lui aus­si qui sera à l’origine du pre­mier «Hor­ror-Sur­vival» en 3D, «Alone In the Dark» (1992). Ces jeux con­stituent un sous-type des jeux d’aventures, à par­tir du moment où le Game­play est cen­tré sur la nar­ra­tion et l’exploration, et non sur le fait de tuer une quan­tité impres­sion­nante de mon­stres. Alone in the Dark est l’un des pre­miers jeux à représen­ter les per­son­nages jouables en poly­gones dans un envi­ron­nement pré-cal­culé. Il est le pre­mier jeu à utilis­er des séquences d’animations inter­polées qui per­me­t­tent de réduire la taille mémoire du jeu, et de pro­pos­er une ani­ma­tion 3D s’adaptant à la puis­sance de la machine.

Depuis, des jeux comme «Ankh», dévelop­pé par Deck 13 Inter­ac­tive puis édité par Micro Appli­ca­tion en 2006 utilisent la 3D pour présen­ter une aven­ture en «point and click» comme à l’époque des jeux de «Sier­ra On-line» et «LucasArts». Les pris­es de vue sont proches d’«Alone in The Dark» sauf que la caméra suit le mou­ve­ment du per­son­nage, don­nant une immer­sion proche de la ciné­ma­tique. Le stu­dio Tell­tale Games, créé par d’anciens employés de LucasArts, pro­duit ce type de jeu en intro­duisant le con­cept d’épisodes et a ren­con­tré un franc suc­cès avec l’adaptation de la série «The Walk­ing Dead».

Il serait très long de bross­er un por­trait exhaus­tif des jeux d’aventures. Nous allons retenir les car­ac­téris­tiques prin­ci­pales des jeux d’aventure: Un scé­nario avant tout, de l’exploration et un peu d’action et de dia­logues.

Source: livre sur la créa­tion des jeux vidéo

Une petite vidéo sur l’histoire du jeu vidéo:

 

Une réflexion sur « Jeux d’aventures : une petite histoire du point and click »

  1. hel­lo,
    Très sym­pa cet arti­cle.
    Si vous voulez créer rapi­de­ment, facile­ment (sans pro­gram­ma­tion) et gra­tu­ite­ment un petit point’n’clic (1ere per­son­ne) jouable dans un nav­i­ga­teur y com­pris sur smart­phone / tablette, allez donc tester jawa : http://jawa.fr

    Z.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.