Blender Game Engine / I’ll Escape: Le making of

Comme j’adore le Blender Game Engine et que je lui ai con­sacré un livre, j’ai très envie de vous présen­ter ce jeu: “I’ll Escape” de Blue Label Stu­dio, un stu­dio de créa­tion de jeux vidéo mon­té par Wes­ley Bli­jlevens aux pays-bas (Rot­ter­dam).

iconA l’heure où on ne par­le plus que d’UE4 et d’Unity, il y a aus­si des avan­tages à utilis­er un moteur de jeu et son mod­eleur inté­gré (Blender). Utilis­er un seul out­il pour créer un jeu sim­pli­fie grande­ment le pipeline de pro­duc­tion.

I’ll espace ne me fait pas men­tir: il a été entière­ment conçu avec Blender et le moteur du jeu est le Blender Game Engine.

Je vous laisse décou­vrir le trail­er:

Le jeu

Bri­an se réveille dans une cel­lule de prison dépouil­lé de tout son équipement. Il ne peut pas se sou­venir de ce qui se est passé dans les dernières 24 heures. La seule chose qu’il sait: il veut s’échapper.

C’est un jeu qui se déroule dans un com­plexe péni­ten­ti­aire avec beau­coup de cham­bres, d’égouts et les dif­férents bâti­ments! L’objectif prin­ci­pal est de s’échapper de la prison sans être remar­qué. Il y a dif­férents puz­zles à résoudre et vous devez utilis­er tout ce que vous pou­vez trou­ver pour dis­traire et éviter les gardes. Au total, c’est 3 heures de game­play addic­tif où le joueur décou­vre lente­ment pourquoi Bri­an s’est retrou­vé dans cette sit­u­a­tion et ce qui est en jeu si il ne peut échap­per!

IWill_Screenshot_3-1024x576

Les prin­ci­paux mou­ve­ments sont la marche, le saut, la pendai­son, le coups de pied, s’accroupir, se promen­er dans les arbres, en sai­sis­sant les élé­ments, en util­isant l’inventaire, etc..

Le jeu fonc­tionne sur PC, Mac et Lin­ux.

Sur la création du jeu

Sur Blender­Na­tion, Wes­ley Bli­jlevens nous con­fie: “Pen­dant plus de treize ans, je rêvé de créer mon pro­pre jeu. Pas seule­ment un jeu sim­ple, mais le genre de jeux auquel j’ai aimé jouer dans mon ado­les­cence. Je suis un grand fan de Tomb Raider et Met­al Gear sol­id. Main­tenant, mon pro­pre jeu est prêt à être lancé. Le jeu que nous avons créé n’est pas seule­ment d’un genre que j’aime, mais il est égale­ment dévelop­pée avec le logi­ciel, Blender, que j’adore. Il y a treize ans, j’étais curieux de savoir com­ment les jeux étaient faits. Par con­séquent, j’ai com­mencé à lire à ce sujet et je ai essayé de trou­ver des livres sur ce sujet. Dans un mag­a­sin appelé “Media Markt”, ils avaient un livre inti­t­ulé “stu­dio de jeux DIV”. Le livre coû­tait 100 florins (€ 45), ce qui était beau­coup d’argent pour moi. J’ai caché le livre dans cette bou­tique afin que per­son­ne ne puisse l’acheter. Après trois semaines, j’étais en mesure d’acheter le livre, et c’est le début de mon voy­age. Le livre com­pre­nait un CD avec un logi­ciel appelé Blender. Je l’ai vite fer­mé, je ne com­pre­nais rien à la pro­gram­ma­tion avec tout plein de bou­tons. 

iwillatgameforce-1024x574

Il y a deux ans et demi, j’avais une entre­prise dans la con­cep­tion web, qui fonc­tion­nait pas très bien. J’ai tou­jours voulu être mon pro­pre patron, donc je ai décidé de réalis­er mon grand rêve: créer mon pro­pre jeu. Après avoir regardé le doc­u­men­taire HOME (que je con­seille à cha­cun de voir, vous serez éton­né par la qual­ité), j’ai eu un sujet. Non seule­ment cela, il a égale­ment ouvert mes yeux. Au début, ils vous dis­ent «c’est votre his­toire et vous décidez ce que vous voulez faire avec elle”. Je veux mon­tr­er aux gens dans une autre forme de diver­tisse­ment ce qui va se pass­er si nous n’agissons pas.

Comme l’histoire est trop grande pour un sim­ple jeu, j’ai décidé de faire une trilo­gie appelée “I Will The Game”. Le pre­mier chapitre est “I Will Escape”. Ce chapitre met en scène Bri­an South­port, un marine con­damné pour l’assassinat d’un sci­en­tifique dans la zone de quar­an­taine. Enfer­mé dans une prison loin de la ville, il aura besoin de s’échapper. La rai­son pour laque­lle ils vous gar­dent en vie reste à décou­vrir. Vous pou­vez trou­ver des fichiers numériques dans le jeu, révélant des élé­ments d’information à votre sujet et le monde extérieur de la prison. Vous devrez vous mon­tr­er très dis­cret parce que vous ne avez pas d’arme.

Nous avons tra­vail­lé avec une petite équipe à Rot­ter­dam, aux Pays-Bas. Nous avions env­i­ron 6 à 10 per­son­nes tra­vail­lant à temps plein sur le jeu, dont qua­tre mem­bres de l’équipe et les sta­giaires per­ma­nents. Les sta­giaires ont per­mis de ren­dre ce jeu pos­si­ble. En rai­son de leurs faibles coûts de main-d’œuvre, nous avons pu dévelop­per un jeu de cette enver­gure. Cer­tains de nos anciens sta­giaires ont mon­tré leur tal­ent, et tra­vail­lent main­tenant à temps plein ici.

atheoffice1-1024x574Au début, nous avons tra­vail­lé à mon domi­cile et de mon salon nous sommes passés à un bureau. J’avais con­servé des ordi­na­teurs et des pièces détachées depuis quelques années, nous avons donc eu suff­isam­ment d’ordinateurs pour com­mencer. Après qua­tre mois, j’ étais fatigué de voir autant de per­son­nes util­isant mes toi­lettes et la cui­sine, et de ne pas avoir un salon pour accueil­lir les invités. Par con­séquent, je ai décidé de louer un bureau “anti-squat” pour un prix mod­ique.

Quand je repense à cette péri­ode, je vois le chemin que nous avons par­cou­ru. Il me plait bien et c’est assez roman­tique “Le démar­rage à la mai­son”, mais je ne le ferai plus. La ligne entre le tra­vail et la vie privée devient trop mince. J’ai tra­vail­lé deux ans sans salaire et investi tout ce que j’avais, et en plus emprun­té de l’argent. Les coûts totaux sont d’environ 25,000 €. Si nous ne atteignons pas l’objectif de ventes, d’un point de vue financier tout cela aura été pour rien.

Dès le début je savais que Steam et Desura étaient les lieux pour dis­tribuer notre jeu, avec Steam notre plus impor­tant dis­trib­u­teur. Avant de com­mencer le jeu, j’ai fixé un objec­tif de vente et fait un busi­ness plan de ce que je voulais attein­dre. Je peux dire que, peu importe ce que vous faites, définis­sez tou­jours des objec­tifs. Il y a une rai­son pour laque­lle la plu­part des pro­jets s’arrêtent après trois mois. Lorsque vous démar­rez, vous pensez que vous avez la meilleure idée dans le monde, mais après un mois vous vous ren­dez compte que c’est plus dif­fi­cile que vous ne l’avez pen­sé et il fau­dra plus de temps que prévu.

inblender1-1024x574Notre pre­mier suc­cès a été sur Green­lit en Août 2014 . Nous étions à 63% des 100 meilleurs jeux lorsque Valve lui-même nous a don­né le feu vert. Jusqu’à présent, nous sommes dans le dernier lot depuis  Aout 2014 (arti­cle du 15 décem­bre 2014). Cette expéri­ence sous Green­light m’a fait com­pren­dre que vous ne com­mencez jamais assez tôt à la pro­mo­tion de votre jeu. Nous avons util­isé dif­férents canaux pour la pro­mo­tion du jeu, tels que Twit­ter, Face­book, Blenderartist.org, IndieDB, Green­light vapeur, et notre site Web.

Cepen­dant, après un cer­tain temps je ai réal­isé que ce n’est pas suff­isant. Nous devons obtenir que des com­mu­niqués de presse soient pub­liés et élargir notre pro­mo­tion et ce n’est pas une chose facile. Si vous voulez avoir du suc­cès, il est impor­tant d’élargir votre réseau et d’essayer de ren­con­tr­er des jour­nal­istes et d’autres per­son­nes (d’affaires). Pour don­ner un exem­ple, com­ment pensez-vous de cet arti­cle se est pub­lié sur ce site? J’en ai par­lé au pro­prié­taire lors de la con­férence de Blender Octo­bre dernier. En cinq min­utes, je pou­vais lui dire ce que nous faisons, pourquoi nous le faisons et qui nous sommes.

 

inblender2-1024x574La suite de l’article à lire sur Blender­Na­tion.

A Propos du Blender Game Engine

Sur le site de l’éditeur, on peut lire : “Le Blender Game Engine est un pro­gramme gra­tu­it et open source util­isé à des fins divers­es telles que la mod­éli­sa­tion, l’animation et les jeux. Parce que le jeu est dévelop­pé avec cet out­il, vous êtes en mesure de voir com­ment le jeu est fait. Vous pou­vez voir les mod­èles, les tex­tures et les scripts écrits pour obtenir ce jeu. Si vous êtes vrai­ment dans l’ambiance, vous pou­vez même mod­i­fi­er le jeu. Bien sûr, cela néces­site une cer­taine con­nais­sance du logi­ciel. I’ll Escape est le pre­mier jeu dévelop­pé à cette échelle avec Blender. Avec cela, les développeurs veu­lent mon­tr­er les pos­si­bil­ités offertes par des logi­ciels open source. Depuis, nous avons reçu beau­coup de cri­tiques sur nos ani­ma­tions, nous avons décidé d’utiliser Motion Cap­ture. Le MoCap va liss­er les mou­ve­ments du per­son­nage prin­ci­pal et le ren­dre plus réal­iste. Nous avons pub­lié les don­nées que nous avons cap­turé  pour que les autres puis­sent l’utiliser dans Blender pour leurs pro­jets. Nos remer­ciements vont à l’Grafisch Lyceum, école d’art et de design, pour leur temps et de nous laiss­er utilis­er leur matériel de cap­ture de mou­ve­ment.”

Les mod­èles, plates-formes, ani­ma­tions, lev­el design, et logiques sont tous créés dans Blender. Utilis­er un seul pro­gramme rend le pipeline de pro­duc­tion plus sim­ple.  Lorsque vous tra­vaillez avec cela, vous pou­vez mod­i­fi­er quelque chose et appuyez sur la touche “P” et tester directe­ment.

Si vous souhaitez en savoir plus sur le Blender Game Engine, voici le meilleur livre sur le sujet, mais il m’est avis que je ne suis pas for­cé­ment le plus objec­tif pour en par­ler ^^ (non, sincère­ment, en réal­ité y-a pas mieux…).

Site offi­ciel du jeu : www.iwillthegame.com. Vous pou­vez aus­si aller sur le compte twit­ter, la page face­book,  et la page steam.

catLe Blender Game Engine est inté­gré à la suite Blender que vous pou­vez télécharg­er gra­tu­ite­ment ici.

 

2 réflexions sur « Blender Game Engine / I’ll Escape: Le making of »

  1. Je viens d’acheté le jeu pour soutenir les développeurs, sans m’attendre à grand chose au vu des notes plutôt néga­tive sur Steam.
    Je le dis de suite, ce jeu m’a offert une très agréable sur­prise: son ambiance, appuyée par des musiques et des bruitages très sym­pa­thiques, est très bien réussie.
    Les con­trôles sont très cor­rectes, surtout grâce à la vue à la pre­mière per­son­ne qui a été rajouté il y a peu à ce que j’ai put lire.
    Je suis très heureux d’avoir acheté ce jeu et si un jours une per­son­ne qui me suis passe devant, qu’elle n’hésite pas à l’acheté, il en vaut la peine.
    Et je plus­soie ce que dit l’article, c’est vrai­ment classe pour du Bge.
    J’espère de tout cœur que les dev recou­vreront leurs frais o/

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.