La fusion du jeu vidéo et du cinéma c’est pour aujourd’hui !

 Epic a tra­vail­lé en col­lab­o­ra­tion avec Weta Dig­i­tal pour mon­tr­er les capac­ités de l’Unreal Engine 4 en VR, avec une scène de “The Hob­bit: la déso­la­tion de Smaug”, tout en util­isant un GPU Nvidia (la Titan X je sup­pose).

«Les ordi­na­teurs sont enfin capa­bles de tels graphiques réal­istes [en temps-réel] que les pipelines de pro­duc­tion pour le développe­ment de jeux, pour Hol­ly­wood, pour la visu­al­i­sa­tion archi­tec­turale et toutes ces indus­tries peu­vent se rassem­bler», a dit Sweeney. C’est génial car nous sommes enfin en mesure d’abattre ces bar­rières afin que ceux qui créent les films de l’avenir peu­vent égale­ment créer simul­tané­ment un ensem­ble cohérent d’assets réu­til­is­ables pour dévelop­per des jeux.

 

La vidéo ne mon­tre pas le fonc­tion­nement sous UE4, mais mon­tre le tra­vail réal­isé sur les assets pour créer Lake­town.

crescentbay

Dans la démon­stra­tion réal­isée avec le drag­on (mais il n’y a pas de vidéo disponible à ma con­nais­sance mais cette image ci-dessous), il y a beau­coup de fumée, il n’y a pas de miroirs. Toute l’expérience VR a été con­stru­ite en temps-réel et tourne à 90 images par sec­onde:  cela per­met de regarder autour de la tanière de Smaug et où vous le souhaitez.

 looking

Mon analyse: c’est vrai qu’avec le ren­du actuel de moteurs comme UE4, les nou­velles cartes 3D et le matériel asso­cié, ain­si que des librairies comme Direc­tX 12, Man­tle ou Vulkan, nous sommes aujourd’hui capa­ble de réalis­er des ani­ma­tions extra­or­di­naires, avec une réso­lu­tion graphique excep­tion­nelle… tout en étant en temps-réel !

Non seule­ment nous allons être capa­bles, comme le dit Sweeney, de réduire con­sid­érable­ment le temps de pro­duc­tion d’un jeu tiré d’un film, mais je crois que le con­cept lié à la réal­ité virtuelle, va chang­er com­plète­ment la donne ! Imag­inez cette scène: vous vous ren­dez au ciné­ma, et on vous donne un casque de réal­ité virtuelle. Le film com­mence: mais au lieu de vous con­tenter de regarder les scènes à par­tir de telle caméra, comme on l’a défi­ni au mon­tage, vous pou­vez choisir votre pro­pre angle de vue. Mieux encore, de chez vous, à n’importe quel moment vous pou­vez faire un arrêt, et vous promen­er au milieu des acteurs… Pourquoi s’arrêter là, et si vous deve­niez un mem­bre de l’équipe de super héros dans le prochain Mar­vel ? Finalement,plus qu’une fusion entre l’industrie vidéo ludique et cinématographique,nous allons peut-être assis­ter à la fusion entre deux con­cepts: le jeu vidéo et le film. Les ten­ta­tives jusqu’à aujourd’hui étaient plutôt timides, mais je crois que nous venons de pass­er un cap. Reste à démoc­ra­tis­er l’utilisation des casques de RV.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.