PhotoScan

Pho­to­Scan est un logi­ciel de pho­togram­métrie dévelop­pé par Agisoft qui per­met de génér­er des don­nées en nuages de point, des mod­èles 3D et les tex­tures cor­re­spon­dantes à par­tir d’une série de pho­tos.

Je vous en avais déjà par­lé dans l’ar­ti­cle sur la démo Kite d’Un­re­al Engine 4 sur les open worlds.

Pour créer des mod­èles  3D, la 1ère chose à faire est d’im­porter des images de l’ob­jet ou de la scène dans  Pho­to­Scan. Le soft sup­porte les for­mats suiv­ants:  .jpg, .tif, .png, .bmp, .exr, .pgm, .ppm, .mpo et .seq.

Avec la ver­sion stan­dard, vous pou­vez:

  • ajouter des Pho­tos
  • align­er des Pho­tos
  • génér­er des Mesh
  • fab­ri­quer des Tex­tures
introduction

 Plus vous avez de pho­tos, plus les mesh seront détail­lés. Mais aus­si, plus vous aurez de RAM, plus l’ob­jet pour­ra con­tenir de poly­gones. Les résul­tats seront encore meilleurs si vous faites con­necter des ordi­na­teurs ensem­ble via un réseau.

Bien que le logi­ciel soit plutôt sim­ple, il faut appren­dre quelques astuces pour obtenir des résul­tats de qual­ité. Lisez bien le mode d’emploi pour éviter la frus­tra­tion des mau­vais résul­tats en cas de mau­vaise manip­u­la­tion.

Test: l’ac­qui­si­tion et la recon­struc­tion d’un tronc d’ar­bre. Pour ce pro­jet, util­i­sa­tion de 33 images du tronc autour de sa base. Après le proces­sus d’aligne­ment vous pou­vez voir des formes rec­tan­gu­laires bleues représen­ter la posi­tion de l’ap­pareil pho­to dans l’e­space 3D et le nuage de points ini­tial. Une bound­ing box appa­raît à l’en­droit où il y a une plus grande col­lecte de points dans le nuage. Les étapes suiv­antes du proces­sus utilis­eront cette zone seule­ment. Vous pou­vez le red­i­men­sion­ner et le faire tourn­er pour inclure votre mesh. Tous les arbres envi­ron­nants seront ignorés.

example_01

Le mesh  peut être pro­duit à par­tir du nuage de point que nous avons juste créé, s’il manque de détail cela sig­ni­fie que vous n’avez pas assez de don­nées. Si c’est le cas, vous pou­vez utilis­er la généra­tion d’un nuage de points dense. Ceci sera l’é­tape la plus longue.

Une fois que ceci est fait vous pou­vez choisir entre des options de nuages clairsemés et dens­es pour la con­struc­tion du mesh. Si vous con­statez qu’il y a quelques par­ties du mesh dont vous n’au­rez pas besoin, vous pou­vez facile­ment les enlever avec le rec­tan­gle, le cer­cle ou des out­ils de las­so. L’op­tion de sélec­tion gradu­elle vous per­met de choisir des poly­gones par leur taille.

La qual­ité des meshs pro­duits par Pho­to­scan : ils ont d’habi­tude une grande quan­tité de détails et sont forte­ment pré­cis en ce qui con­cerne le mod­èle orig­i­nal. Mais unique­ment si vous avez fait une bonne séance pho­to. Pour des mod­èles sta­tiques (des arbres, des roches, des objets, etc) c’est tout à fait facile et peut être fais avec un sim­ple appareil pho­to. Pour un mod­èle vivant, cepen­dant, comme un corps humain, le vis­age, l’an­i­mal, etc, vous aurez besoin d’un d’une caméra ou d’un appareil pho­to qui prend toutes les images en même temps. Pourquoi ? Sim­ple­ment parce que ces mod­èles respirent et ont des mou­ve­ments sub­tils  et vos pho­tos ne seront pas cohérentes et le mesh pro­duit fini­ra par avoir un bruit 3D.

Selon vos besoins, vous pou­vez utilis­er l’op­tion de déci­ma­tion pour  réduire la quan­tité de poly­gones en gar­dant la forme de votre maille.

Créer une tex­ture est assez automa­tisé. Tout dont vous avez besoin est de paramétr­er la taille de tex­ture, choisir un mode de car­togra­phie (l’op­tion “Générique” donne à de bons résul­tats 90 % du temps).

example_02

Pour utilis­er le logi­ciel pour par­courir des zones vastes depuis un avion,on peut utilis­er le type de sur­face “Height Field” plutôt que le type de base “Arbi­trary”. Avec cette méth­ode, vous obtien­drez une bonne géométrie de ter­rain: photo_tutorials_05

photo_tutorials_06

Pour exporter les mesh­es:

Dans le menu File:

  • Exporter le mod­èle en .obj, .3ds, .wrl, .dae, .ply, .stl, .fbx, .dxf (Autodesk DXF Poly­line and 3DFace), .u3d, .pdf et .kmz pour Google Earth.
  • Export les tiles en .tls file
  • Exporter les points en .obj, .ply, .txt, .las, .e57, .u3d, .pdf, .zip et .oc3
  • Exporter DEM pour la géométrie de ter­rain

Dans le menu Tools:

  • Exporter les tex­tures en .jpg, .tif, .bmp, .png, et .exr
  • Exporter les  Cam­eras en .xml, .out, .chan, .txt
  • Exporter les Mark­ers
  • Exporter les  Match­es en .dat, .txt, .ptb
  • Exporter les Masks en .png
  • Exporter un Panora­ma

Les +
— Génère des mod­èles de haute qual­ité
— Prix acces­si­ble pour la ver­sion stan­dard
— Sup­port e mail réac­t­if
Les -
— Pas de traite­ment en ligne des don­nées
— Le traite­ment en réseau est dif­fi­cile à paramétr­er

Vous pou­vez vous pro­cur­er le logi­ciel sur leur site: www.agisoft.com
Prix: Stan­dard: $179 / Pro: $3499

Présen­ta­tion pdf: http://www.agisoft.com/pdf/photoscan_presentation.pdf

Arti­cle libre­ment traduit à par­tir de : http://cgpress.org/archives/cgreviews/photoscan-review

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.