Assassin’s Creed Syndicate: Making of… ou presque

Le stu­dio Ubisoft de Québec a décidé de lever le voile sur cette super­pro­duc­tion en mon­trant l’en­vers du décor aus­si com­plexe que la pro­duc­tion d’un long métrage au ciné­ma.

Der­rière une pro­duc­tion de cette enver­gure, l’équipe de 1000 per­son­nes dans huit stu­dios du groupe à tra­vers le monde pilotée par Québec, il y a eu des spé­cial­istes comme l’his­to­rien Jean-Vin­cent Roy pour repro­duire la ville de Lon­dres telle qu’elle était en 1868.

Les don­nées his­toriques analysées à par­tir d’an­ci­ennes cartes et des pho­togra­phies de l’époque ont servi à Jonathan Dumont qui dirigeait l’équipe de créa­tion des envi­ron­nements et des dif­férents quartiers de la ville. Mais, des mem­bres du stu­dio ont marché dans Lon­dres pour voir sa topogra­phie et ren­dre les envi­ron­nements du jeu le plus réal­iste pos­si­ble. Sans oubli­er de vis­iter les édi­fices his­toriques comme l’ab­baye de West­min­ster, les gares, la tour de Lon­dres, le Big Ben, et les parcs, tout ce qui fait de Lon­dres une carte postale.



La suite de l’ar­ti­cle sur lapresse.ca

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.