Hyperloop: Point sur les projets en cours et la technologie

L’Hyper­loop est le pro­jet lancé en 2013 par Elon Musk (Tes­la, Pay­pal, SpaceX) comme le futur cinquième mode de trans­port (après les bateaux, avions, voitures et trains).

L’hy­per­loop est un dou­ble tube posé sur des pylônes dans lequel se dépla­cent des cap­sules trans­portant des voyageurs ou des véhicules et leurs voyageurs. L’in­térieur du tube est sous basse pres­sion pour lim­iter les fric­tions de l’air. Les cap­sules se dépla­cent sur un coussin d’air généré à tra­vers de mul­ti­ples ouver­tures sur la base, pour réduire encore les frot­te­ments. Les cap­sules sont propul­sées par champ mag­né­tique généré par des moteurs à induc­tion linéaires placés à inter­valles réguliers à l’in­térieur des tubes. Les plans présen­tés mon­trent que l’on pour­ra trans­porter jusque 840 pas­sagers par heure et par tube.

En fait, un énorme ven­ti­la­teur aspire l’air qui est devant lui dans le tube, faisant ain­si chuter la pres­sion de cette sec­tion du tube. En même temps, il  réin­jecte cet air dans le tube der­rière la cap­sule, faisant ain­si mon­ter la pres­sion du tube. Ceci per­met d’éviter la fric­tion de l’air et créé une sorte d’aspi­ra­tion, pas assez impor­tante bien enten­due pour propulser d’elle-même l’en­gin. Ce qui propulse la cap­sule, c’est un champ mag­né­tique induit par les deux rails situés sous la cap­sule: c’est le principe de la Sus­ten­ta­tion élec­tro­mag­né­tique (maglev). Hyper­loop Trans­porta­tion Tech­nolo­gies utilise la «lévi­ta­tion mag­né­tique pas­sive» qui serait « plus économique et plus sûre» que le maglev.

021_14A_HYPERLOOP ART

Si ce sys­tème était instal­lé entre le cen­tre de Los Ange­les et le cen­tre de San Fran­cis­co, il per­me­t­trait de reli­er les deux villes en moins de 30 min­utes, soit 551 kilo­mètres à plus de 1102 km/h.

Hyperloop 2_ - http___www.theverge.com_2014_12_18

Pour son développe­ment, Elon Musk, qui n’avait pas le temps de s’y con­sacr­er a mis a dis­po­si­tion ses idées et ses pre­miers plans et n’a volon­taire­ment déposé aucun brevet afin que tous ceux qui sont intéressés puis­sent planch­er sur le sujet. Ce fichi­er donne de nom­breux détails tech­niques (le design, le fonc­tion­nement de l’in­fra­struc­ture, le mode de propul­sion et d’al­i­men­ta­tion énergé­tique, l’u­til­i­sa­tion, ain­si que le coût). Elon a aus­si pen­sé à ren­dre le sys­tème auto-suff­isant grâce à des pan­neaux solaires posés sur les tubes. Il pour­rait même pro­duire plus d’élec­tric­ité qu’il n’en con­somme.

hyperloop_alpha-20130812.pdf

En 2016, plusieurs sociétés tra­vail­lent sur le développe­ment de la tech­nolo­gie dont les plus con­nues sont:


HyperloopOne 2 (@HyperloopOne) I Twitter - https___twitter.com_HyperloopOne

Hyper­loop One pos­sède son cam­pus au cen­tre-ville de Los Ange­les Arts Dis­trict. Chaque aspect du sys­tème Hyper­loop y est inven­té et testé. En plein développe­ment, ils recru­tent du per­son­nel, si ça vous dit… Cette société com­mu­nique régulière­ment sur ses avancées et ses sup­ports de tra­vail.

hyper loopunder-the-sea_1447442895

Une pre­mière branche de démon­stra­tion de 800m est con­stru­ite dans le Neva­da. Le 10 mai 2016, ils ont changé leur nom en Hyper­loop One car ils pensent être les pre­miers à met­tre  en place la tech­nolo­gie, cf Rob Lloyd lors de la con­férence à Las vegas.
Le 11 mai 2016, heure française, il y a eu une démon­stra­tion du fonc­tion­nement de la branche de démo! Cette démon­stra­tion a été faite unique­ment sur la par­tie hors tube sous vide. il reste encore a met­tre en oeu­vre cette par­tie. La société Hyper­loop One espère trans­porter ses pre­mières marchan­dis­es en 2019 et ses pre­miers pas­sagers d’ici à 2021.

HyperloopOne (@HyperloopOne) I Twitter - https___twitter.com_HyperloopOne

Marten Fro­j­do de FSLinks par­le d’un poten­tiel Hyper­loop entre Helsin­ki et Stock­holm en lien avec FS Links Ab — 30 min­utes entre les villes au lieu de 16 heures en fer­ry! Mais rien n’est encore signé, c’est un pro­jet en cours de tra­vail, avec des arrêts inter­mé­di­aires afin de desservir les dif­férents zones impor­tantes.

hyperllop fs_links

Un autre pro­jet est en cours en Suisse avec le groupe Car­go Sous Ter­rain et la par­tic­i­pa­tion de COOP, Den­ner, Manor, Migros, CFF Car­go, la poste suisse, Rhenus Logis­tics, Swiss­com, Her­renknecht, Imple­nia, Hol­cim et Swiss­log  pour met­tre en place un sys­tème de trans­port de marchan­dis­es entière­ment automa­tisé reliant les prin­ci­paux cen­tres de trans­port en Suisse. La pre­mière sec­tion prévue d’en­v­i­ron 66,7 km dans le cen­tre du Plateau suisse doit con­necter Härkin­gen / Nieder­bipp et la ville de Zürich en 2030.

hyperloop swiss

Une étude économique est en cours aus­si pour la zone de Los Ange­les avec AECOM, GRID Logis­tics, KPMG.

hyperloop los_angeles

Pour se dévelop­per, la société a mis en place le Hyper­loop One glob­al Chal­lenge où l’on peut pro­pos­er idées pour réin­ven­ter le trans­port dans dif­férentes régions (marchan­dis­es et pas­sagers). Il est pos­si­ble de pro­pos­er des idées jusqu’en sep­tem­bre 2016, il faut bien sur des parte­naires solides, insti­tu­tions afin de met­tre en place les bud­gets et solu­tions sur sites. Basé dessus, un con­cours a été lancé aux Pays-Bas pour pro­pos­er juste­ment des idées.

La SNCF a souscrit aus­si à ce pro­jet


Hyperloop HTT logo- http___hyperlooptransp.com_#!_

En ce qui con­cerne le pro­jet de HTT le coût de la route trans-Cal­i­fornie devrait se situer entre 7 $ et 16 mil­liards $, moins cher que des pro­jets fer­rovi­aires stan­dards (pro­jet Cal­i­for­nia High-Speed Rail de le directeur de HTT juge cat­a­strophique car, avec son coût de 60 mil­liards de dol­lars) et deux fois moins cher au km que le TGV.

hyperloophttps___www.jumpstartfund.com_#!_p

L’équipe est com­posée de plus d’une cen­taine de pro­fes­sion­nels venant de Boe­ing, Tes­la et SpaceX tra­vail­lent dans le cadre du mod­èle de Jump­Start­Fund sur le pro­jet Hyper­loop. Dans ce carde, chaque employé est rémunéré unique­ment par une part des béné­fices éventuels de l’en­tre­prise. Vous pou­vez essay­er de rejoin­dre l’équipe.

Un branche de 8km va être con­stru­ite en Cal­i­fornie afin de ven­dre le pro­jet au monde entier, il per­me­t­tra de reli­er Quay Val­ley qui est un pro­jet de ville durable du futur. Dirk Ahlborn, le PDG de Hyper­loop Trans­porta­tion Tech­nolo­gies (HTT) par­court le monde afin de pro­mou­voir le pro­jet.

En Europe, la Slo­vaquie a demandé un pro­jet reliant Bratisla­va à Vienne et Budapest pour 2020. L’Hyperloop de HTT devrait reli­er Bratisla­va en Slo­vaquie à Vienne en Autriche en seule­ment huit min­utes, et Budapest en Hon­grie en à peine dix min­utes.

hyperloop est

HTT est la société qui sem­ble la plus avancée dans les domaines de .… la com­mu­ni­ca­tion et la vente!!


hyperloop Transpod Inc - http___www.transpod.ca_

En 2016, Trans­pod a réal­isé un pro­to­type et annonce la présen­ta­tion d’un con­cept de véhicule à taille réelle pour le salon fer­rovi­aire Inno­Trans de Berlin de sep­tem­bre 2016, lors de l’ex­po “The Future of Mobil­i­ty”.

hyperloop Toronto-Montréal en 30 minutes dans u_ - http___www.rcinet.ca_fr_2016_03_15

Trans­Pod pense pou­voir pro­duire d’i­ci 2020 et avance avec Trans­port Cana­da, pour obtenir ses lignes Hyper­loop entre 2020 et 2025, avec en pri­or­ité la ligne Toron­to — Mon­tréal, les déplace­ments prendraient 30 min­utes con­tre 5 heures en voiture.

hyperloop - http___www.rcinet.ca_fr_2016_03_15


Bien sur, cette tech­nolo­gie ne per­met pas de faire des arrêts entre le départ et l’ar­rivée, tout comme un avion, il est donc, pour moi plus intéres­sant de dévelop­per au plus vite les cap­sules trans­portant les véhicules afin de mieux desservir les local­ités de prox­im­ité. des recherch­es sont en cours sur ce sujet mais ce seront tou­jours des arrêts assez espacés dans la dis­tance.

Pour rap­pel, ce sujet était unique­ment sur papi­er il y a 4 ans, les 3 sociétés créées et citées plus haut n’ont com­mencé leurs travaux qu’il y a 18 mois et les pre­miers tests vont com­mencer, le tra­vail se fait donc à très haute vitesse lui aus­si.

Pho­tos et dessins pro­priétés respec­tives de Hyper­loop One, HTT et Trans­pod.

Une réflexion sur « Hyperloop: Point sur les projets en cours et la technologie »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.