Le code source de CryEngine est maintenant disponible sur GitHub

Le stu­dio de développe­ment Cry­tek a ren­du la dernière ver­sion (5.1 ) de son moteur disponible via  GitHub. Le code source com­plet pour CryENGINE est donc télécharge­able — si vous avez envie de met­tre le nez dedans !

CryENGINE n’est pour­tant pas un pro­jet de logi­ciel libre, la société alle­mande va cer­taine­ment oblig­er à acheter une licence com­mer­ciale pour accéder à cer­taines par­ties de son code, et les restric­tions juridiques de cette licence seront tou­jours applic­a­bles. Les con­di­tions de licence sont décrites ici, ain­si, vous ne pour­rez pas pro­duire avec le CryEngine de:

  • pro­jets mil­i­taires;
  • jeu de paris;
  • sim­u­la­tion (tech­nique, sci­en­tifique ou autre);
  • sci­ence;
  • archi­tec­ture;
  • pornogra­phie;
  • Seri­ous Games.

Et qu’en est-il du moteur de jeux d’A­ma­zon qui repose sur ce moteur? Main­tenant que le code source est disponible, il sera cer­taine­ment amélioré pour Lin­ux / OpenGL via la com­mu­nauté open-source.

La com­pi­la­tion avec Visu­al Stu­dio 2012 et 2013 ne sera plus sup­port­ée, actuelle­ment,  le SDK de l’Ocu­lus Rift inté­gré au moteur ne peut être com­pilé qu’avec Visu­al Stu­dio 2015.

Pour con­clure, il ne faut pas oubli­er que la licence est tou­jours celle de Cry­tek (open source ne veut pas dire libre!). Voilà, je pense qu’ils suiv­ent la stratégie d’Epic Games avec leur moteur Unre­al Engine, mais avec plus d’un an de retard… ça ne va pas être facile de rat­trap­er le coup…

6 réflexions sur « Le code source de CryEngine est maintenant disponible sur GitHub »

  1. Sou­vent, ce sont des sociétés qui font évoluer le code source d’UE4 (je con­tin­ue sur l’ex­em­ple que je con­nais) — rares sont les développeurs isolés, pour les raisons que tu avances d’ailleurs…
    Mais je crois que cela reste très intéres­sant pour tout le monde: d’une part, la société qui con­tribue per­met de faire avancer le développe­ment de leur moteur dans le sens de leur besoin, sou­vent en ini­tiant la démarche, celle-ci se pour­suiv­ant col­lec­tive­ment (autres sociétés et quelques dev isolés). Tout le monde, y com­pris les con­tribu­teurs, prof­i­tent des développe­ments col­lec­tifs — ain­si que de ceux d’Epic. Le nom de cha­cun est cité à chaque fois, ils ne sont pas oubliés. Et ceux qui souhait­ent en tir­er un revenu le peu­vent, en pub­liant un plu­g­in sans for­cé­ment fournir le code source. Je pense qu’il y a là un cer­cle vertueux. Pour ma part, savoir que le code source est libre, c’est une garantie de la pérénité du logi­ciel car si la société aban­donne son développe­ment, je pour­rais tou­jours m’en servir. Et de deux, si je suis coincé par une lacune du logi­ciel, je sais que je peux le faire évoluer pour moi-même, et en faire — si je veux — prof­iter la com­mu­nauté.
    Ce qui m’a fait plaisir lors de la dernière GDC, c’est de voir que UE4 tendait de plus en plus à sor­tir de son coté “jeux vidéo” et com­mence à inon­der l’in­dus­trie. Bien­tôt, il sera doté de fonc­tions pour la robo­t­ique, pour l’ar­chi­tec­ture, etc. Qui sait où il s’ar­rêtera. Imag­ine tous ces corps de méti­er qui vont apporter leur savoir-faire et con­tribuer au moteur pro­gres­sive­ment. Regarde à quel vitesse les plu­g­ins abon­dent (Arduino, pour la VR, pour le mocap…).
    Dans mon esprit, il n’y a pas oppo­si­tion entre un pro­duit pro­prié­taire et le fait que cha­cun puisse y gag­n­er en con­tribuant à son développe­ment. Tu sais, c’est comme les chantiers par­tic­i­pat­ifs pour les maisons en paille: Tu vas don­ner un coup de main, c’est bénév­ole, tu apprends au pas­sage des tech­niques… mais la mai­son appar­tient à quelqu’un. C’est pareil — je ne suis pas con­tre le droit de pro­priété et je ne suis pas un par­ti­san du 100% col­lec­tif (ça ressem­ble au com­mu­nisme ça ;)) — A par­tir du moment où tout le monde y trou­ve son compte, ça me va. Mais je respecte aus­si ta posi­tion.
    Le “on va pou­voir leur piquer” c’est pour indi­quer que cela reste un risque pour la société qui ouvre son code source… les brevets ne per­me­t­tent pas une pro­tec­tion très impor­tante coté logi­ciel.

  2. @greg, je ne com­prends pas ton affir­ma­tion : “on va pou­voir leur piquer”. Bien sûr, c’est le risque puisqu’ils met­tent les sources à dis­po­si­tion ! Per­son­ne ne leur a demandé, me sem­ble-t-il. Les moteurs libres se font piquer leur code source tout le temps, leur licence l’au­torise.

    Évidem­ment, il y aura tou­jours des gens sans scrupules qui pilleront le code source, même s’il n’est pas dis­tribué sous licence libre. Cepen­dant, crois-moi, ce sont très juste­ment les développeurs de Logi­ciels Libres qui me sem­blent le mieux respecter les licences pri­va­tri­ces.

    Con­cer­nant le fait de récolter le fruit de ses travaux de la part de Epic pour UE4, il me sem­ble que c’est évi­dent. En revanche, quid du tra­vail de la com­mu­nauté de développeurs qui va inté­gr­er des fonc­tion­nal­ités ? Tout le monde n’est pas Epic, et pour­tant tout ces développeurs pour­ront tir­er un trait sur la pro­priété de leurs développe­ments puisqu’ils seront inté­grés à un pro­duit qui ne leur appar­tient pas (à la com­mu­nauté). J’ap­pelle cela tra­vailler gra­tu­ite­ment.

    Il ne s’ag­it pas réelle­ment d’ar­gent, mais de recon­nais­sance. Per­son­nelle­ment, en con­tribuant à des logi­ciels libres, j’ap­pré­cie de savoir que mon tra­vail appar­tient à toute la com­mu­nauté, et pas à une entre­prise qui a la main dessus. Ce n’est pas mon nom qui est dessus, et je n’ai rien reçu en échange, ce qui est un point com­mun avec les poten­tiels développeurs bénév­oles d’UE4. Néan­moins, con­traire­ment à eux, j’ai le sen­ti­ment d’avoir tra­vail­lé pour des gens, pas pour le logi­ciel. En prime, j’ai la lib­erté de faire ce que je veux de ce logi­ciel : le fork­er, le dis­tribuer, le reven­dre même, et de faire un jeu d’ar­gent ou porno.

    C’est vrai­ment très philosophique, très per­son­nel comme idéal, et je conçois très bien que ça ne par­le pas à tout le monde.

  3. Je ne suis pas entière­ment d’ac­cord avec toi sur ce point. Je vais pren­dre l’ex­em­ple d’UE4 que je con­nais mieux: c’est un out­il payant mais open source. Depuis qu’il est Open, les mis­es à jour vont bon train: toutes les tech­nolo­gies pénètrent dans le moteur, tous les secteurs d’ac­tiv­ité par­ticipent — jusqu’à la Nasa.
    Les con­struc­teurs de matériel intè­grent leur tech­no, etc.
    Le béné­fice est grand pour la com­mu­nauté: tu tombes sur un truc qui te gêne, un bug ou une fonc­tion­nal­ité man­quante, tu la développes et tu la soumet. Ain­si, tu sais que dans les mis­es à jour tu auras ta fonc­tion non seule­ment inté­grée, mais quelqu’un pour­ra même la faire évoluer.
    Pour ma part, je trou­ve qu’il est nor­mal qu’une société qui a investi autant et qui compte met­tre encore des mil­lions dans le dev, puis­sent récolter le fruit de ses travaux. Et à coté de cela, le pas­sage en Open Source prof­ite à tout le monde. Donc, je pense que cela sera prof­itable aus­si à CryEngine. C’est surtout eux qui risquent dans l’his­toire: les petites per­les d’al­go et de code spé­ci­fiques… on va pou­voir leur piquer — je par­le pas de toi ou moi, mais de ceux qui dévelop­pent des moteurs moins per­for­mants. Enfin, voilà, c’est mon avis.

  4. C’est dans ce genre de cas qu’on con­state le peu d’in­térêt qu’a le l’open-source, que ce soit pour l’u­til­isa­teur comme pour les développeurs, par rap­port au mou­ve­ment Logi­ciel Libre. Je n’en vois pas l’u­til­ité sauf pour récolter les amélio­ra­tions de leur code gra­tu­ite­ment par la com­mu­nauté, alors que cette même com­mu­nauté ne peut pas en prof­iter, elle.

    Alors à moins d’être un util­isa­teur incon­di­tion­nel de ce moteur et de vouloir n’u­tilis­er que celui-ci, aucun intérêt de l’amélior­er

    C’est bien joli de dire que “les sources sont à dis­po­si­tion” : per­son­ne ne peut les réu­tilis­er sans ris­quer le pla­giat et per­son­ne ne peut créer un fork. Pire, mal­gré cette mise à dis­po­si­tion, l’u­til­isa­teur reste soumis à une licence restric­tive qui l’empêche même de réalis­er le pro­jet qu’il souhaite (après tout, cha­cun peut avoir envie de créer un jeu d’ar­gent ou pornographique). A quoi bon? Autant choisir un moteur moins restric­tif.

    Car­ton jaune. Pour moi, ça sent le coup de com’ plus qu’autre chose.

  5. C’est aus­si un moyen d’avoir des amélio­ra­tions de leur code sans qu’ils aient besoin de pay­er les développeurs, non ?

    Autant je com­prends les restric­tions sur les pro­jets mil­i­taires, jeu de paris et pornogra­phie.
    Mais c’est dom­mage de restrein­dre sur la sim­u­la­tion (surtout tech­nique et sci­en­tifique), la sci­ence, l’ar­chi­tec­ture et les “seri­ous games”.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.