Minecraft: Tentative d’analyse d’une révolution vidéoludique

J’aimerais prof­iter d’une nou­velle série de vidéos du mag­a­zine Bits con­sacrée à Minecraft, pour revenir sur ce phénomène.  Tout le monde con­nait main­tenant ce jeu créé à l’origine par un homme seul, Notch, alias Markus Pers­son.

En tant que créa­teur de jeu vidéo, il est impor­tant de pou­voir répon­dre à cette ques­tion: Alors qu’il y avait tant de jeu type sur­vival, pourquoi ce jeu, aux graphismes à pre­mière vue “tous pour­ris”, au look retro/old school, a t-il fait un tel tabac ? Mieux encore, ce jeu était acheté avant même d’être ce qu’il est aujourd’hui puisqu’il se vendait déjà en ver­sion alpha ! Pour ma part, c’est à ce moment là que j’ai com­mencé à y jouer. Je savais que ce jeu était révo­lu­tion­naire, mais je n’aurais jamais imag­iné qu’il prenne une telle ampleur. Les réseaux soci­aux, youtube, et la pas­sion des joueurs ayant envie de com­mu­ni­quer leurs créa­tions ou leurs par­ties tout sim­ple­ment, a per­mis à ce jeu indé, créé par un obscur sué­dois incon­nu du grand pub­lic, de devenir le phénomène qu’il est “encore” aujourd’hui. Pour rap­pel, en juin 2015, le jeu s’était ven­du à plus de 20 mil­lions d’exemplaires. Mojang, le stu­dio de Notch, a été racheté par Microsoft pour 2 MILLIARDS d’euros.

Plusieurs ten­ta­tives de répons­es par le mag Bits:

Dans celui-ci, Frédérick Ray­nal nous présente ce suc­cès sous l’angle du sur­vival, ce qui n’explique rien ou presque à mon avis. Par con­tre, Philippe Morel (Archi­tecte chez EZCT), com­mence à déblay­er le ter­rain de ce qui est, à mon avis le point essen­tiel de ce suc­cès. Il détaille d’avantage dans la vidéo suiv­ante:

Je pense que Minecraft a été le pre­mier jeu a redonner un pou­voir au joueur, ce même pou­voir qui était celui des archi­tectes des jeux vidéo: le pou­voir de créa­tion. Dès que l’on s’attaque à la créa­tion d’un jeu 3D, on ren­con­tre un pre­mier mur, très dif­fi­cile à sur­mon­ter. Créer un jeu 3D est bien plus com­pliqué que de créer un jeu 2D, même si des out­ils comme UE4 et Uni­ty sim­pli­fient bien la tâche. Sous Minecraft, tout se con­stru­it à l’aide de blocs.

3152690882_1_2_NDRfpmkV

Et l’interface prin­ci­pale est un per­son­nage. De fait, on passe rapi­de­ment de joueur à con­struc­teur, à archi­tecte d’un monde qu’on a envie de partager avec le monde. Ce que Minecraft autorise sim­ple­ment.

1430602757-minecraft

Après, j’aime bien cette réflex­ion sur le fait qu’avant les gens con­stru­i­saient leur mai­son. Si vous reprenez des exem­ples proches, comme celui de la petite mai­son dans la prairie, vous ver­rez encore comme deux jeunes mar­iés sont aidés par les gens du vil­lage est en quelques jours, ils fab­riquent une mai­son de façon com­mu­nau­taire. Philippe Morel s’inquiète que l’on soit obligé de pass­er par là désor­mais, un peu comme une fatal­ité. Pour­tant, il y a de nom­breux chantiers de con­struc­tion par­tic­i­pat­ifs dans lesquels les gens con­stru­isent des maisons en paille par exem­ple. Ce n’est pas l’envie qui manque, ni le savoir-faire, mais plutôt la règle­men­ta­tion qui tue toutes ces ini­tia­tives. Pour ma part, j’ai con­stru­it ma mai­son (ossa­t­ure Bois, iso­la­tion paille & Terre) de mes pro­pres mains, du trou pour faire les fon­da­tions, à la char­p­ente, aux fer­mes qui sup­por­t­ent le toit, etc. Bon, ça m’a pris plusieurs années et ce n’est pas aus­si facile que dans Minecraft, mais peut-être ce jeu m’a t-il plus influ­encé que je ne l’aurais cru (les blocs en paille) ! 😉

minecraft-1106252_960_720

Dans l’un de mes livres, j’ai mon­tré com­ment, très sim­ple­ment, on pou­vait com­mencer à créer un univers type Minecraft, à l’aide de blocs et en générant aléa­toire­ment un paysage. Un arti­cle ici aus­si pour refaire cela sous Unre­al Engine 4.

On en a par­lé rapi­de­ment, le coté com­mu­nau­taire, le fait de bâtir des choses ensem­ble est impor­tant égale­ment:

Mais plus que bâtir, c’est vivre des aven­tures à plusieurs dans un monde qu’on a créé à plusieurs !

mulitjoueur

Enfin, un autre point impor­tant pour moi: les graphismes. Plutôt que nuire au phénomène, le coté bloc avec des tex­tures “8 bits” a été un accéléra­teur. D’une part, parce que cela arrivait juste au moment où la mode retro/old school était à son apogée. Nos­tal­gie, con­traste avec l’ultra-réalisme des autres jeux, etc. Il y a plusieurs raisons à cela. Mais sous Minecraft, ce coté sim­pli­fié per­met à l’imagination de “com­pléter les trous”. Notre esprit garde ain­si son pou­voir de créa­tion, son imag­i­naire vient à la rescousse de ce manque de réal­isme des mon­des créés sous Minecraft. C’est assez bien illus­tré dans cette vidéo:

Voilà, il n’y a prob­a­ble­ment pas une rai­son, mais une com­bi­nai­son de plusieurs raisons qui ont fait que le gâteau a bien pris.  Pour ma part, si je devais les class­er je dirais:

  1. Le pou­voir de créa­tion dans un monde 3D, le coté “Bâtisseur/architecte” — avec notam­ment le craft­ing très élaboré de Minecraft — et surtout cela a été le 1er à le faire !
  2. L’aspect com­mu­nau­taire: créer à plusieurs, mon­tr­er ses créa­tions et jouer avec les autres dans son pro­pre univers
  3. Les graphismes old-school lais­sant l’imaginaire combler les trous
  4. con­jonc­turel: l’avènement de youtube et l’arrivée des chaines dédiées au gam­ing, la force des réseaux soci­aux
  5. Le coté sur­vival & tam­agotchi : créer son monde, ne pas vouloir le laiss­er dépérir… c’est la touche addic­tive

Il y a eu d’autres jeux vrai­ment sym­pas comme Dwarf Fortress, mais il leur man­quait un des aspects de Minecraft pour en faire des suc­cès mon­di­aux.

Voilà, si vous pensez qu’un autre aspect a été pré­dom­i­nant dans le phénomène Minecraft, je vous attends dans les com­men­taires.

Au fait, je vous par­le de Minecraft, mais y-avez vous joué déjà ? Non, regardez cette vidéo alors:

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.