Bliss: le traitement du cancer et autres pathologies lourdes en réalité virtuelle?

Un can­cer ou une autre patholo­gie lourde est une dure épreuve physique mais aus­si un com­bat psy­chologique: les traite­ments sont longs et douloureux, dif­fi­ciles à sup­port­er tant du côté de la douleur physique que morale­ment.

Le pro­jet BLISS a pour but de créer un envi­ron­nement en 3D dans un monde doux, onirique et per­me­t­tant de répon­dre aux besoins de s’évader des per­son­nes malades, en sit­u­a­tion d’isolement ou de stress.

bliss mortparan-1457367124

Le pro­jet est porté par la société française “L’Effet Papil­lon” et Mélanie Per­ron dont le leit­mo­tiv est :“des études le prou­vent : le moral peut compter pour 50% de la guéri­son. Et puisque les grandes con­séquences nais­sent par­fois de petites actions… nous avons décidé d’agir !

Bliss” fonc­tionne comme un réseau social. Équipé d’un casque VR +micro et d’une con­sole, le patient dirige un avatar papil­lon qui lui per­met d’évoluer dans un monde virtuel et de com­mu­ni­quer avec l’extérieur (famille, soignants) grâce à un sys­tème mul­ti-util­isa­teurs. La com­mu­ni­ca­tion avec les autres se fait plus facile, le patient ne se voy­ant plus blo­qué dans un lit mais libre de tous mou­ve­ments.

En par­al­lèle, “du son bin­au­r­al” (musique pou­vant per­me­t­tre l’entrée dans de nom­breux états de con­science, médi­ta­tion, con­cen­tra­tion) ou son 3D sera égale­ment inté­gré dans l’application.

bliss eno_maton02-1457433536

Les graphismes et la pro­gram­ma­tion sont effec­tués par la société Eno­zone de laval.

Entre avril 2014 et jan­vi­er 2015, l’Effet Papil­lon, les médecins can­céro­logues de la Clin­ique Vic­tor Hugo, des écon­o­mistes de la san­té (Stratégique San­té), des attachés de recherche clin­ique et des pro­fes­sion­nels de soins de sup­port (sophrolo­gie, socio-esthé­tique et Bliss) ont col­laboré ensem­ble dans le cadre d’une étude de fais­abil­ité [Expéri­men­ta­tion pilote du mieux-être de patients touchés par le can­cer et traités par chimio­thérapie sur le ter­ri­toire du Mans (72)] . L’objectif était d’évaluer le mieux-être de patients touchés par le can­cer béné­fi­ciant d’un accom­pa­g­ne­ment soins de sup­port pen­dant leurs traite­ments chimio thérapeu­tiques.

Bliss présenté par L'Effet Papillon_ - https___www.kisskissbankbank.com_blissDouze patients ont béné­fi­cié d’un accom­pa­g­ne­ment soins de sup­port (sophrolo­gie, socio-esthé­tique et réseau social Bliss) pen­dant six mois à rai­son d’une séance indi­vidu­elle de chaque soin de sup­port, trois semaines sur qua­tre.

 Les retours des patients ont été posi­tifs et ils ont exprimé le bien­fait que cela leur avait apporté pen­dant les traite­ments.

bliss AB-affiche-afsos-v2-FR-bd-1

Les patients ont souligné l’idée de pro­pos­er Bliss auprès de publics en sit­u­a­tion d’isolement (tout type d’âges), de longue hos­pi­tal­i­sa­tion mais aus­si dans les espaces d’attente, de chimio ambu­la­toire, de dial­yse des étab­lisse­ments car ils sont généra­teurs de stress et d’anxiété.

Un pro­jet kiss kiss bang bang avait été déposé pour deman­der une aide pour la mise en place, la page vous en explique plus sur le pro­jet. Bon, ça exis­tait avant sous une forme non-inter­ac­tive: sous la forme de films sur la nature ou ani­maliers — ou bien sous la forme de musi­cothérapie… La VR a prob­a­ble­ment beau­coup à apporter dans ce domaine. Et dans tous les cas, ça ne peut pas faire de mal…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.