Ma participation au jeu Seasons of Heaven / Nintendo Switch

Il y a quelques mois, j’ai bossé avec mon pote Greg Roy sur un pro­to de jeu pour Any Arts Pro­duc­tion (Une société Cal­i­forni­enne). L’un des por­teurs du pro­jet n’est autre que Nico­las Augus­to, un des frères de l’émission RIP (Recherch­es, inves­ti­ga­tions, para­nor­mal). Ce dernier a depuis sor­ti un livre pour com­pléter l’histoire.

C’était sur une courte péri­ode de quelques mois, mais c’était très intense. J’avais en charge la pro­gram­ma­tion du game­play et de toutes les actions du per­son­nage, de l’intel­li­gence arti­fi­cielle des enne­mis et d’autres trucs. Tout ça sur Unre­al Engine 4. C’était sym­pas de tra­vailler avec une équipe répar­tie dans le monde entier, se syn­chro­nis­er régulière­ment via skype, etc. Et ça avançait vite, les graphistes et ani­ma­teurs ont fait un bon boulot et Greg (pas moi, l’autre) a bien organ­isé tout ça de là bas.

Je ne pou­vais pas en par­ler à l’époque car le stu­dio négo­ci­ait avec plusieurs tiers, dont Nin­ten­do.  Bon, je ne peux pas en dire plus que ce qu’on trou­ve sur le net, mais une vidéo vaut mieux qu’un long dis­cours:

Il est pos­si­ble d’alterner à tout moment entre le héros Yann et Ani, son boule­dogue français. Chaque per­son­nage a des capac­ités uniques afin de résoudre les dif­férentes énigmes du jeu. Un mon­stre poly­mor­phe, qui ressem­blerait à Nago, la créa­ture appa­rais­sant dans l’introduction du film Princesse Mononoké, pour­chas­sera Yann et Ani tout au long de l’histoire.

Le jeu tourne aujourd’hui sous Win­dows, car le stu­dio attend tou­jours le kit de développe­ment pour Switch, mais il a été pen­sé pour Nin­ten­do à la base. Bon, pour ma part, le job est ter­miné depuis longtemps, toute bonne chose ayant une fin car j’ai trop de choses encore à explor­er pour rester sur de la pro­duc­tion. Mais c’était chou­ette !

Voici la présen­ta­tion du stu­dio:

Je leur souhaite de tra­vailler sur un  tas de titres et d’enrichir comme il se doit le future cat­a­logue de la Switch !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.