Webkit et les autres moteurs de rendu HTML

WebKit est une bib­lio­thèque logi­cielle issue du pro­jet Safari (et plus pré­cisé­ment, un fork du moteur de ren­du KHTML du pro­jet KDE util­isé notam­ment dans le nav­i­ga­teur Kon­queror à l’o­rig­ine) qui a été ren­due open source en 2005. Elle per­met aux développeurs d’in­té­gr­er facile­ment un moteur de ren­du de pages Web dans leurs logi­ciels. Elle est sous licence BSD et GNU LGPL et util­is­able sous Mac Os X, Win­dows et lin­ux.

La prin­ci­pale util­i­sa­tion de Webkit est la créa­tion de nav­i­ga­teurs web, et nom­breux sont ceux qui ont été conçus avec cette bib­lio­thèque dont Safari, Opéra, Android, Juman­ji, … Fire­fox util­isant Gecko va prochaine­ment pren­dre en charge ses prin­ci­pales spé­ci­ficités, par l’in­ter­mé­di­aire des pré­fix­es CSS.

Webkit

Webkit est un moteur de ren­du HTML. C’est un com­posant logi­ciel de base qui per­met aux logi­ciels d’af­fich­er les élé­ments d’une page Web. Depuis le début d’In­ter­net, de nom­breux moteurs de ren­du ont été util­isés mais, depuis la com­plex­i­fi­ca­tion des stan­dards, on assiste main­tenant à une réduc­tion du nom­bre de ceux-ci et à l’emploi d’un même moteur dans plusieurs nav­i­ga­teurs.

piece of html code print­ed on paper

Webkit est aus­si util­isé par des logi­ciels de créa­tion de site web dont Sand­vox, Flux, iWeb. Mais lorsque vous voulez inté­gr­er un nav­i­ga­teur web dans votre jeux en 3D, c’est prob­a­ble­ment Webkit le meilleur can­di­dat égale­ment.  Bref, si vous utilisez un moteur 3D n’ayant pas de nav­i­ga­teur web, vous pou­vez utilis­er ce pro­jet Open Source pour inté­gr­er assez facile­ment cette fonc­tion­nal­ité.

Il est aus­si util­isé dans des logi­ciels tels que Mail et Dash­board sous mac Os X, CSSEd­it, Steam ain­si que dans d’autres bib­lio­thèques logi­cielles (Qt, GTK+, SDL, Cocoa…).

Elle intè­gre deux sous-bib­lio­thèques : Web­Core et JavaScript­Core cor­re­spon­dant respec­tive­ment à KHTML et KJS.

Webkit per­met ain­si de réalis­er des sites inter­net assez facile­ment ou de pouss­er plus avant dans la con­cep­tion, il con­cerne donc l’ensem­ble des développeurs Web, ce qui a cer­taine­ment per­mis cette pop­u­lar­ité avec un sup­port HTML5 total (mul­ti­mé­dia, 3D, ani­ma­tions CSS, …), un sup­port javascript ain­si que des plu­g­ins NPAPI et ceux de Webkit.

Webkit étant devenu un moteur de ren­du qua­si incon­tourn­able aujour­d’hui, au point où le groupe de tra­vail CSS du W3C a son­né l’alarme afin d’éviter un mono­pole. Les pré­fix­es CSS per­me­t­tent l’im­plé­men­ta­tion par les nav­i­ga­teurs d’ex­ten­sions pro­prié­taires ou de nou­velles fonc­tion­nal­ités expéri­men­tales.

Sources: Page Wikipé­dia et Site offi­ciel

Les autres moteurs ?

Depuis, en 2013, Google a créé un nou­veau fork sous le nom de Blink qui sert de moteur de ren­du à Chrome, Opera (v>15) et Vival­di par exem­ple.

Mozil­la Fire­fox utilise, quant à lui, Gecko depuis 1998, égale­ment Open Source. Mozil­la pré­pare un nou­veau moteur de ren­du pour Fire­fox. Bap­tisé Quan­tum, il est prévu pour la fin 2017 et s’appuiera sur les travaux de Ser­vo et le lan­gage Rust. Quan­tum sera tourné vers le par­al­lélisme des instruc­tions et le GPU. Tout un pro­gramme !

Microsoft Inter­net Explor­er utilise Tri­dent qui est un moteur pro­prié­taire. Mais depuis Edge disponible sous Win­dows 10 (pro­jet Spar­tan),  il s’ag­it d’Edge­HTML (un fork de Tri­dent finale­ment) qui exé­cute le code dans un bac à sable pour pro­téger le client et qui intè­gre les exten­sions de Webkit.

Pour savoir qui intè­gre quoi, ren­dez-vous sur cette page.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.