Google Flutter pour développer à la fois sous Android et iOS

Con­nais­sez-vous Flut­ter, Fuch­sia et Magen­ta de Google ? Si vous développez sous Android (et/ou iOS), cela va prob­a­ble­ment vous intéress­er ! Flut­ter est un pro­jet open source de Google per­me­t­tant de créer et déploy­er facile­ment des appli­ca­tions mobiles mul­ti-plate­formes de haute per­for­mance, à la fois sur Android et iOS. Google a récem­ment annon­cé que son nou­veau frame­work fonc­tion­nera aus­si avec son nou­veau sys­tème d’ex­ploita­tion Fuch­sia.

Fuchsia: le nouvel OS de Google

Pour rap­pel, con­traire­ment aux précé­dents sys­tèmes d’ex­ploita­tion dévelop­pés par Google tels que Chrome OS et Android, qui sont basés sur le noy­au Lin­ux, Fuch­sia est basé sur un nou­veau micro-noy­au appelé Magen­ta, dérivé de Lit­tle Ker­nel (LK), qui a été conçu pour les sys­tèmes embar­qués et qui est prin­ci­pale­ment écrit en C. D’ailleurs, l’interface graphique de Magen­ta au nom de code Armadil­lo a été conçue à par­tir du SDK Flut­ter.

Voici une petite démo de l’interface :

Fuch­sia est conçu pour fonc­tion­ner sur une mul­ti­tude d’ap­pareils, y com­pris les télé­phones mobiles et les ordi­na­teurs per­son­nels. La pre­mière ver­sion est sor­tie en Août 2016, mais il fau­dra prob­a­ble­ment atten­dre 2020 pour que le sys­tème soit véri­ta­ble­ment util­isé sur nos smart­phones et tablettes.

Flutter

Quelles sont les car­ac­téris­tiques intéres­santes de Flut­ter ?

  • Son archi­tec­ture est presque sim­i­laire à celle de React (non pas Reac­tOS le clone open source de win­dows, mais le lan­gage)

  • Il est basé sur Dart, un lan­gage de pro­gram­ma­tion très facile à appren­dre si vous con­nais­sez déjà Java ou JavaScript. Mais aus­si sur C et C++ (frame­work graphique sous-jacent et la machine virtuelle Dart)

  • Il pos­sède sa pro­pre bib­lio­thèque de wid­gets UI (con­traire­ment à React), com­posants dess­inés à l’aide des prim­i­tives graphiques de bas niveau des dif­férentes plate­formes. Le tout repose sur Skia, un moteur de ren­du 2D.

  • Les UI sont codées dans le même lan­gage que le reste de l’ap­pli­ca­tion (pas de fichi­er descrip­tif XML)

A not­er égale­ment que Flut­ter peut être util­isé à l’intérieur des appli­ca­tions natives Android et iOS exis­tantes. Sur Android, le code C/C++ est com­pilé avec le kit de développe­ment natif (NDK) Android. La machine virtuelle Dart génère alors un code natif com­pilé à la volée. Sur iOS, le code est traduit en code natif avec LLVM par com­pi­la­tion anticipée.

Si vous voulez en savoir plus sur l’interface de ren­du de Flut­ter, vous avez ce TechTalks de Google qui date de mai 2016 :

Si vous avez d’autres ques­tions, vous pou­vez con­sul­ter la FAQ qui est assez com­plète (ain­si que son API). Vous pou­vez aus­si vous ren­dre ici pour com­mencer rapi­de­ment votre pre­mière appli.

Une réflexion sur « Google Flutter pour développer à la fois sous Android et iOS »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.