Sinclair ZX81: Vous vous souvenez ?

Ce matin, je suis tombé sur une anci­enne de vidéo de Deus Ex Sili­ci­um, une chaine de hack matériel que j’aime beau­coup, qui traite de mon tout pre­mier con­tact avec l’in­for­ma­tique : le Sin­clair ZX81. Cette vidéo étant sor­tie il y a 4 ans, je ne l’avais pas encore vue. Mais elle m’a fait remon­ter plusieurs bons sou­venirs.

Le sinclair ZX81, son manuel et des cassettes

Le Sinclair ZX81, Mon premier ordinateur ?

Je dis sou­vent, pour sim­pli­fi­er, que le Sin­clair ZX81 a été mon pre­mier ordi­na­teur où j’ai pu pro­gram­mer un peu. C’est en par­tie faux :  je ne pos­sé­dais pas une telle machine à l’époque. C’est chez mon meilleur pote, Stéphan, que j’ai approché pour la pre­mière fois de la bête. Son père était quelqu’un d’un peu étrange à mes yeux. Quand mes par­ents pas­saient toutes leurs soirées devant la TV à par­tir de 19h, jusqu’au couch­er… Ce mon­sieur s’en­fer­mait après avoir descen­du un obscur escalier vers une salle dont Stephan et Moi n’avions pas l’ac­cès en temps nor­mal.

Un jour, j’ai été invité à descen­dre… Et là, j’ai eu l’im­pres­sion d’être un chas­seur de tré­sor entrant dans une immense grotte peu­plée de pier­res pré­cieuses, de pièces d’or et d’autres fan­tas­tiques objets étince­lant. Il y avait dans cette pièce un tas de machines et d’outils… Mais surtout, il y avait ce Sin­clair branché sur une petite TV. Avec ça, quelques “list­ings” de pro­grammes en basic.

Quand j’ai vu pour la pre­mière fois s’af­fich­er un mes­sage m’in­vi­tant à entr­er mon prénom, et me salu­ant, cela a été le coup de foudre. Bref, je vous passe la suite, les recopies de list­ings, les mod­i­fi­ca­tions jusqu’aux pre­miers pro­grammes et assez rapi­de­ment, mes par­ents m’ont acheté un Amstrad CPC 464 (qui n’é­tait pas le mod­èle que j’avais choisi, mais je ne le regrette aucune­ment).

Plus tard, cette pièce du père de mon ami se peu­plerait d’un tas d’or­di­na­teurs : j’y ai croisé mon pre­mier PC avec processeur 80286 (quand moi je suis passé à un 8086), puis mon pre­mier 80386… Et enfin un “Pen­tium”, le Graal de l’époque ! Son père était un pas­sion­né : je n’ai jamais su exacte­ment ce qu’il fai­sait chaque soir dans cette pièce,  tra­vail­lait-il sur un pro­to­type de machine à voy­ager dans le temps… Allez savoir ! J’au­rais aimé le con­naitre davan­tage, mais au moins 30 ans nous séparaient et je ne devais pas être d’une grande com­pag­nie à l’époque.

Le Sinclair ZX81, une bonne machine pour l’époque  ?

Bref, voici cette vidéo où l’on nous par­le du cœur de cette machine — son prin­ci­pal com­posant, le Fer­ran­ti ULA — Ce dernier va être sor­ti de son boiti­er, passé à l’acide et exam­iné au micro­scope. On ne par­le pas d’u­til­i­sa­tion de la machine, mais plutôt de la façon dont il est con­stru­it. J’avoue décou­vrir ce cir­cuit… j’ai surtout étudié le Zilog Z80A de mon CPC et son assem­bleur pour opti­miser mes rou­tines d’af­fichage graphique à l’époque. C’est le même processeur que le Sin­clair ZX81.

Je reviens d’ailleurs sur la ges­tion vidéo: le plus astu­cieux reste sans doute la tech­nique retenue pour le con­trôle vidéo qui était assuré par le micro­processeur lui-même. Ain­si la fréquence de 3,25 MHz ne se jus­ti­fi­ait que pour per­me­t­tre au Z80 d’être com­pat­i­ble avec la fréquence de bal­ayage hor­i­zon­tal des téléviseurs. La moitié du temps machine (49,92 %) était con­sacrée à trac­er les points des matri­ces de car­ac­tères sur l’écran. Le code des pro­grammes de l’u­til­isa­teur n’é­tait traité que lors des retours de ligne du tube cathodique et pen­dant le bal­ayage des zones vides en haut et en bas de l’écran. C’est bien pen­sé, une belle économie de coût. Mais cela en fai­sait aus­si une machine fort mod­este. Une bonne entrée en matière pour décou­vrir l’in­for­ma­tique cepen­dant. Pour le reste des car­ac­téris­tiques, je vous laisse con­sul­ter la fiche wikipé­dia.

Publicité pour le Sinclair

Conclusion

Donc, oui, pour finir, j’ai démar­ré la pro­gram­ma­tion sur un Sin­clair ZX81. Mais je n’ai pos­sédé cette machine que très tard, au début des années 2000. En réal­ité, mon pre­mier ordi­na­teur était un Amstrad CPC 464. C’é­tait pour mon Noël en 1984, je venais d’avoir 10 ans. C’é­tait env­i­ron 2 ans après mes pre­mières armes sur Sin­clair ZX81. Je sais que c’é­tait un gros investisse­ment pour mes par­ents à leur époque,  et je leur en suis très recon­nais­sant. J’ai d’ailleurs dédié mon pre­mier livre à mon père, pour ces soirées passées à recopi­er des lignes de pro­grammes en basic qu’il me dic­tait à l’époque.

Voilà, c’é­tait la séquence NOSTALGIE ! Mais n’ou­blions pas, le présent reste pas­sion­nant, et le futur == FANTASTIQUE == ! Chaque jour est une nou­velle aven­ture que je kiffe à fond de mon côté. Même si je me suis levé avec un gros mal de crâne ce matin !

Bon début de semaine à tous ceux qui voient ce post du lun­di matin. Je vous invite égale­ment à con­sul­ter ce post sur la nou­velle con­sole sin­clair .… de 2016 ! A l’époque, c’é­tait un pro­jet, mais mi 2018, une réal­ité avec le pre­mier ship­ping des con­soles. En réal­ité, il y en aura eu de con­stru­ites, juste pour ceux qui ont par­ticipé à la cam­pagne. Le design a été pro­duit par Rick Dick­in­son, le con­cep­teur du ZX Spec­trum orig­i­nal, rien de moins ! A pri­ori, ça a tourné en eau de boudin, mais tout cela n’a que peu d’im­por­tance… Ceux qui veu­lent savoir peu­vent con­sul­ter cette page.

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.