Télomères et Télomérase

Les télomères sont les extrémités des chro­mo­somes et sont com­posés d’une suc­ces­sion de 6 bases ADNTTAGGG” répétés un nom­bre très élevés de fois. La télomérase est une enzyme qui ral­longe naturelle­ment les télomères.

News:

  • Jan­vi­er 2011: Une étude sur des souris de l’équipe du Dr DePin­ho mon­tre qu’en réac­ti­vant la télomérase il serait pos­si­ble de ren­vers­er un vieil­lisse­ment pré­maturé.
  • Sep­tem­bre 2010: Une étude a exam­iné les effets d’un extrait d’As­tra­galus mem­branaceus, acti­va­teur de la télomérase, dévelop­pé et breveté par Geron Cor­po­ra­tion. Bien que la longueur moyenne des télomères n’ait pas aug­men­té, une réduc­tion sig­ni­fica­tive du pour­cent­age de télomères courts a été observée. L’astra­gale est util­isé comme for­ti­fi­ant et pour ren­forcer la fonc­tion immu­ni­taire et con­tient des astra­ga­lo­sides.
  • Mai 1990: Harley et ses col­lab­o­ra­teurs mon­trent que la longueur des télomères dimin­ue en effet pro­gres­sive­ment avec le nom­bre de divi­sions, dans les cel­lules humaines en cul­ture.
  • Décem­bre 1985 : Elis­a­beth Black­burn et son équipe iden­ti­fient la télomérase. C’est une enzyme de type tran­scrip­tase inverse, capa­ble d’in­vers­er ce proces­sus de dégra­da­tion des télomères. Les téloméras­es assurent la syn­thèse et la crois­sance des télomères. La télomérase a d’autres fonc­tions, décou­vertes plus récem­ment. Elle inter­vient notam­ment dans la pro­liféra­tion, la pro­tec­tion con­tre l’apop­tose, la dif­féren­ci­a­tion ou la répa­ra­tion de l’ADN.
  • 1971: le biol­o­giste sovié­tique Alek­seï Olovnikov émet pour la pre­mière fois l’hy­pothèse que la durée de vie max­i­male des cel­lules en cul­ture (lim­ite de Hayflick) est cor­rélée à la perte pro­gres­sive de séquences télomériques. Pub­li­ca­tion: “Prin­ci­ples of mar­gin­o­to­my in tem­plate syn­the­sis of polynu­cleotides” (pas de lien actuelle­ment).

Ressources et sites:

Pour les passionnés de 3D et de Jeux

%d blogueurs aiment cette page :