IPv6

Pos­sède des avan­tages en matière de sécu­rité, d’intégrité et de per­for­mances par rap­port à IPv4. Pour sim­pli­fi­er, avec l’IPV6, chaque machine (PC, caméra, NAS, smart­phone, etc) a sa pro­pre IP publique, basée sur votre IP prin­ci­pale (celle du rou­teur) et l’adresse MAC de l’équipement con­cerné (en gros). 

Avan­tages:

  • Adres­sage plus impor­tant: IPv6 c’est 2^128 adress­es pos­si­bles (adress­es sur 128 bits) au lieu 4.3 mil­liards en IPv4 (adress­es sur 32 bits). Exem­ple d’adresse: 2a01: eac1: 2e18: 5587: 5add: 35ff: fe72: a70e.
  • Plus besoin de redi­rec­tion de ports (NAT), ni d’uP­NP:  un abon­né à un accès à Inter­net IPv6 diposera générale­ment de 18 446 744 073 709 551 616 adress­es IPv6, au lieu d’une seule adresse IPv4.
  • Chiffre­ment bout-à-bout en stan­dard (sans avoir besoin d’un VPN)
  • Réso­lu­tion des noms plus sécurisée (pro­to­cole Secure Neigh­bor Dis­cov­ery) ren­dant les tech­niques comme le Poi­son ARP plus dif­fi­cile à met­tre en oeu­vre.
  • Taille des paque­ts IP > impor­tante (donc moins frag­men­tés) et frag­men­ta­tion “bout à bout” pour plus de per­for­mances. Le paquet IP a aus­si été sim­pli­fié, tout en per­me­t­tant d’a­jouter des exten­sions pour de nou­velles fonc­tion­nal­ités.

Incon­vénients:

  • Accès pos­si­ble de l’ex­térieur à toutes les machines du réseau local
  • dans cer­tains cas, ralen­tisse­ment des accès (trans­la­tion éventuelle en IPV4 si les machines dis­tantes ne gèrent pas l’IPV6)

Liens utiles:

 

Pour les passionnés de 3D et de Jeux

%d blogueurs aiment cette page :