Créateurs de Mondes #19

5,40 

  • Format PDF (numérique uniquement).
  • Dossier pratique : de l’Intelligence Artificielle dans vos projets créatifs
  • Et comme toujours, des interviews, des making of, des conseils de lecture, des curiosités intemporelles et d’autres articles.

Sommaire détaillé

Dossier : l’Intelligence Artificielle au service de la Création

Imaginez un monde où les ordinateurs créeraient des histoires captivantes, des chansons émouvantes, des images époustouflantes et des vidéos immersives, tout cela sans intervention humaine. Les intelligences artificielles génératives sont en train de rendre cela possible ! Avec leur capacité à comprendre les modèles sous-jacents de la création de contenu, elles peuvent générer des idées novatrices et des expressions uniques qui rivalisent avec l’imagination humaine. Les possibilités sont infinies, les scénarios d’utilisation sont nombreux et les avancées sont constantes. Les intelligences artificielles génératives sont en train de révolutionner la création de contenu et de changer la façon dont nous nous exprimons, communiquons et nous divertissons. Rejoignez cette révolution maintenant et découvrez comment les intelligences artificielles génératives peuvent vous aider à atteindre vos rêves les plus fous ! Et si je vous disais que tout ce que vous venez de lire a été généré par une intelligence artificielle ?

Musique : « LA » note commune

La musique est une chose magnifique, elle nous transporte dans un univers de plaisir, tandis que le bruit peut être un véritable fléau pour nos oreilles ! Pourtant, les deux ont une chose en commun, ils sont tous les deux des vibrations de fréquences différentes qui se propagent dans l’air pour arriver jusqu’à nos oreilles. Alors, quelle est la différence entre ces deux types de sons ? Est-ce juste une question de fréquences qui les différencie, nous offrant ces expériences sonores si différentes ? C’est ce que nous vous proposons d’explorer dans cet article.

Le jeu vidéo-fictif dans le roman jeunesse

Il existe en France une poignée de romans dont les sujets sortent quelque peu des sentiers battus, des histoires dans lesquelles le jeu vidéo est au premier plan. Après avoir parlé de l’adaptation vidéoludique de grandes sagas, nous allons cette fois plonger dans des univers inédits, et des histoires qui auront un air de nostalgie pour ceux dont l’adolescence fut rythmée aussi par ces après-midi, ou ces soirées, passées devant l’écran à vivre l’incroyable, l’inconcevable.

Silent Hill : du jeu vidéo au film

Dans un précédent article du magazine n°10, nous avons approché l’univers unique de Silent Hill à travers le making of du second volet de la série. À l’époque de sa réalisation, personne ne s’attendait à ce que l’on aille aussi loin dans l’exploration des affects et de la psyché dans le monde vidéoludique. Comme les rêves, les jeux vidéo nous montrent une expérience au-delà du monde matériel, tout en créant l’illusion de vérité. Les films sont aussi une forme d’expérience des rêves, de la sincérité difficile à expliquer que l’on y ressent. S’il est délicat d’adapter un jeu vidéo sur grand écran, il est en revanche possible de faire partager cette transcendance onirique que chaque art cherche à retranscrire. Silent Hill, le film est, pour moi, la meilleure preuve de ce postulat.

Pratique : Écrire comme Stephen King (partie 1)

Stephen King a longtemps porté la couronne du « King de l’horreur ». Si l’on observe un peu son palmarès jusqu’à cette année, on peut sans exagérer lui décerner celle (par-dessus la première) du « King de la littérature tout court ». Pourquoi ? Parce que cet être mordu par le démon des mots est non seulement prolifique, mais il enchaîne des succès qu’il ne doit plus à un nom rendu célèbre par des coups d’éclat comme Carrie ou Shining, titres parmi tant d’autres adaptés sur grand écran. Chaque ouvrage qu’il sort après avoir tiré la chasse — l’image qu’il a choisie pour désigner son puits d’imagination —, s’il marque souvent la constante de son talent inégalable, est aussi un succès, grand ou moyen, mais jamais volé. Dans ce premier article, nous allons découvrir comment Stephen King partage l’art d’écrire de bonnes histoires, à travers son livre Écriture, mémoires d’un métier.

Curiouz : tuons les vieux, ok boomer ?

La culture Geek s’enrichit de l’influence japonaise, mais cela peut également causer des chocs culturels. Connaissez-vous la tradition « Ubasute », qui consiste en l’euthanasie programmée des personnes âgées et infirmes considérées comme inutiles pour la société. Cette coutume trouve son origine dans les traditions japonaises et est de plus en plus utilisée dans les dystopies. Mais à quel âge sommes-nous considérés comme des personnes âgées ?