Apprendre aux enfants la programmation grâce aux briques de Google

Google, par le biais de Steve Vranakis et Jayme Goldstein, directeur de la création et de chef de projet, Google Creative Lab, propose sa plate-forme “Bloks” permettant un apprentissage manuel rendant plus facile l’initiation du code informatique aux plus jeunes, et ce, de manière ludique.

Paulo Blikstein, chercheur à l’université Stanford et spécialisé dans le rapport entre éducation et nouvelles technologies, s’est associé à Google pour développer cette méthode.

Le projet Bloks s’appuie sur trois éléments :

  • un « cerveau » (un Raspberry Pi Zero), l’unité de traitement du système; il contient une API pour recevoir et envoyer des données aux “pucks”
  • des modules de base, comprenant un peu d’électronique et servant de support aux pucks
  • des palets (pucks) à base de papier et d’encre conductible qui sont le cœur de la plate-forme…

Les “pucks” apportent une grande flexibilité: ils peuvent être programmés avec des instructions différentes, telles qu'”activer ou désactiver », « aller à gauche » ou « saut ». Ils peuvent également prendre la forme de commutateurs, de cadrans ou de boutons. En l’absence de composants électroniques actifs, ils sont aussi incroyablement peu chers et faciles à construire. Chaque puck est équipé d’un moteur haptique et LED pouvant être utilisé pour donner aux utilisateurs une rétroaction en temps réel sur leur expérience de la programmation.

Les associations possibles entre ces éléments permettent aux enfants d’aboutir à des résultats concrets – sur des objets connectés en Wi-Fi ou Bluetooth – comme la composition d’une musique ou la création d’un jeu fondé sur des capteurs.

Et surtout, comme tout est assemblage, les enfants peuvent apprendre à trouver collectivement des solutions, comme ils le feraient dans la vie de tous les jours.

Les enfants peuvent ainsi tester de nombreuses possibilités afin de voir le résultat. Cela revient à la méthodologie de l’apprentissage d’une langue et d’un mode de pensée. Google avait d’ailleurs proposé d’autres méthodes complémentaires comme Blockly, Scratch Blocks. Les enfants apprennent ainsi en touchant, modifiant, testant, c’est à dire la méthode universelle du jeune âge.

Ce système peut être personnalisé par les développeurs qui peuvent reconfigurer et réorganiser pour créer toutes sortes d’expériences de programmation tangibles.

Pour montrer comment les concepteurs, les développeurs et les chercheurs peuvent utiliser le système, l’équipe du Projet Bloks a travaillé avec IDEO pour créer un dispositif de référence, appelé le Kit de codage. Il permet aux enfants d’apprendre les concepts de base de la programmation en leur permettant de mettre des briques de code pour créer un ensemble d’instructions qui peut être envoyé pour contrôler les jouets connectés et autres appareils à partir d’une tablette.

La phase de test a été lancée fin 2016 avec des volontaires avec pour but d’offrir un maximum de flexibilité aux éducateurs.

En France, des cours de code sont dispensés à l’école primaire depuis la rentrée 2016. Alors, si vous êtes professeur et que vous lisez ce blog, ça ne vous dirait pas de mettre en place une telle approche et de nous faire un petit retour sur la question ?


 
 

Ces articles pourraient aussi vous intéresser …