Transformer son vélo en électrique: point sur les techniques et kits actuels

Ah? On parle plus informatique? Mais si! Vous pouvez programmer tous vos objets courants, donc pourquoi pas votre vélo?  Je ne parle pas de lui dire où aller et qu’il revienne vous voir après avoir fait son tour tout seul pendant que votre Runastic Road Bike publie “vos” exploits sur Internet! Non, il y a toujours des éléments que vous pouvez paramétrer,  le lancement de l’électricité pour vous éviter de trop forcer avant que vous le lanciez vous-même par exemple, ou des boutons avec des accès très rapides (très pratique quand vous êtes une nana et que l’on vient vous saouler…).

Bon, revenons à nos moutons, enfin à nos roues.

La directive européenne 2002/24/EC est le point de départ de votre aventure. Pour rappel, pour qu’un vélo électrique soit bien considéré comme un vélo, il faut que:

  1.  La mise en route du moteur est conditionnée uniquement par le pédalage et doit se couper dès que l’on arrête de pédaler. Il faut donc obligatoirement un capteur de pédalage, ce qu’on appelle le système “Pedelec” qui avait été nommé “PAS” (Power Assist System) par une grande marque Japonnaise, pionnier du v.a.e en FRANCE il y a une quinzaine d’années,
  2. L’assistance doit se couper à 25 km/h, le vélo pouvant rouler plus vite sans assistance,
  3. La puissance nominale du moteur doit être de 250 watts maximum.

Si votre kit sort de cette réglementation, vous devrez donc:

  1. disposer d’une plaque d’immatriculation,
  2. souscrire une assurance de type cyclomoteur,
  3. porter un casque motocycle,
  4. disposer du brevet de sécurité routière.

Mais qu’est-ce qu’ils nous emmerdent avec leur règlementation !Ils n’ont vraiment que ça à faire pendant que tout part en c… M’enfin, ce n’est pas un blog de politique !

Il existe des kits tout faits qui vous permettent d’adapter votre vélo très facilement.

Le plus simple à mettre en oeuvre est ce kit d’entrainement externe que vous accrochez au tube de selle. Le Rubbee vous permet une autonomie de 40 km et une vitesse de 25 km/h pour un prix de 690€.

velo rubbee

L’avantage est qu’il vous suffit de retirer la selle et de le mettre dans votre sac pour ne pas tenter les voleurs. Son moteur entraîne la roue arrière via un galet qui transforme votre vélo en e-bike. Il ne faut pas avoir de porte-bagages….

Bon, personnellement, je ne suis pas convaincu ! J’aurais l’impression d’avoir une grosse dynamo motorisée qui martyrise ma roue! Par contre, le projet suivant me plait beaucoup plus !

Avec un très beau design, vous avez le Geoorbital Wheel, mais vous mettant en mode cyclomoteur:

velo elec

Les roues sont adaptables à quasiment tout type de vélo pour adulte, elle vous pousseront à 32 km/h avec une autonomie de 20 km pour le 26′ ou de 32 km pour le modèle 28′ ou 29′ ou 80 km si vous pédalez en plus. La batterie se recharge dans les descentes. Ce kit a l’avantage de s’installer très vite en 1 ou 2 minutes. de plus, la roue GeoOrbital est conçue avec un pneu de mousse solide, donc vous n’aurez jamais à vous soucier de vérifier la pression du pneu ou de crever. les kits coûtent 699$ soit aujourd’hui 610 €. Par contre, vu la puissance de la batterie, ce vélo sera considéré en France comme un cyclomoteur.

velo elec2

Franchement, le prix me rebute un peu, mais pas le concept.C’est à dire de pouvoir adapter le système sur n’importe quel vélo, mais aussi la simplicité de construction.

Principalement, il s’agit de 3 moteurs brushless, reliés à une carte qui assure la régulation des 3 moteurs, la régulation de la charge de la batterie et quelques autres automatismes (mise en route de l’assistance, arrêt, etc.). C’est vraiment simple à mettre en oeuvre – il manque quand même l’armature de la roue… de l’aluminium ? de la fibre de carbone ? Aucune idée. Mais ça me brancherait bien de travailler un peu la dessus à mes heures perdues (je ne les ai pas encore retrouvées remarquez).

Vous cherchez un design “roue pleine”? 

Le roll’in vous permet une autonomie de 60km sur les modèles 26 et 28′ avec une vitesse de 25km/h. La roue est livrée toute équipée avec chambre à air et pneu, le détecteur de vitesse pédalier (en bluetooth pour la version connectée smartphone) et propose 3 modes d’assistance . Le prix est de 599€ pour la version simple et de 699€ pour la version connectée. Lors d’un premier usage, il faut de équiper le vélo d’un capteur de pédalage et d’une console de pilotage (fournis, montage en 1h30). Les fois suivantes, la mise en place de la roue avant prend 3 minutes.

velo rool-in-rool-in_124688394ea56d34_450x400

Vous pouvez aussi désirer un design plus simple, donc plus discret, comme le kit d’Exom, il est plus long à installer, il faut l’équiper de pneus et chambres à air et l’installer sur la roue arrière. Les kits ont des vitesses de 25 à 50 km/h suivant la puissance et une autonomie de 70 à 80 km. Les kits coûtent entre 690€ et 790€. Selon la puissance, vous serez en mode VAE ou en mode cyclomoteur.

velo exom

Bon, ces adaptations en changeant juste la roue ou l’ajout de l’entrainement externe sont les plus simples à effectuer mais il existe aussi des kits à placer en gardant votre propre roue. Le moteur peut être sur le pédalier ou sur la roue (moyeu).
Les plus courants et silencieux sont les moteurs sur le moyeu.
Le moteur sur le pédalier est plus efficace dans les montées et permet d’ajuster la puissance délivrée par le rapport des vitesses du vélo, ce qui n’est pas possible sur un moteur au moyeu, en prise directe sur la roue. Par contre le moteur sur pédalier est beaucoup plus cher.

Le kit vélo à assistance électrique se compose des éléments suivants:

  • moteur,
  • batterie,
  •  contrôleur qui gère la décharge de la batterie,
  • câbles,
  • activation au guidon des niveaux d’assistance,
  • capteur de mouvement,
  • système d’interrupteur du moteur relié au frein,
  • écran LCD indiquant le niveau de charge de la batterie et autres paramètres.

Il existe des kits homologués, comme par exemple le cycloboost à 399€ qu’il faudra alimenter avec la batterie de 400 à 500€ pour une autonomie de 40 à 60 km.

velo cycloboost

Fabriquer soi même son kit pour rendre son vélo électrique, ce n’est pas si compliqué. Toutefois, comme vous n’aurez pas les moyens de le faire homologuer (5000€ et quelques vélos zigouillés pour les test), vous ne pourrez pas l’utiliser hors de votre terrain.  En gardant à l’esprit l’équilibre un esprit sain dans un corps sain, ou tout simplement, savoir réparer tout ce qu’on utilise, c’est bon de savoir le faire et de voir les différentes optimisations. Le site declic-eco propose de nombreux outils que l’on pourra utiliser pour le concevoir.

Le but est d’entraîner le plus grand pignon de la roue libre arrière par l’intermédiaire d’une chaîne supplémentaire. Deux vitesses sont supprimées pour éviter une collision entre les chaines par une modification de réglage des butées du dérailleur. Il faut suivre de nombreuses caractéristiques. Un exemple de création de kit personnel.

Les trois familles de batteries les plus répandues :

  •  les batteries au plomb ou plomb à électrolyte gélifiée (Pb) (de 80 à 200 €): coût faible, bon rendement énergétique et sans “effet mémoire” mais de moins en moins utilisées. Leur inconvénient est un poids élevé, une puissance maximale limitée (50 watt/h/kg environ) et une sensibilité aux températures négatives (- 25°C). La durée de vie est de 350 cycles de charges et décharges ;
  • les batteries au nickel-métal hydride (Ni-Mh) (de 200 à 400 €): plus légères que les batteries au plomb, elles ont une puissance plus importante (90 watt/h/kg environ). Durée de vie de 500 cycles de charges/décharges, mais taux d’auto-décharge est important, si vous ne les utilisez pas en hiver, elles seront entièrement déchargées au printemps.
  • les batteries au lithium-ion (Li-ion) (de 300 à 500 €): les plus utilisées. Leur puissance maximale est de 120-150 Wh/kg et leur poids est faible. Pas d’effet mémoire et supportent plus de 800 cycles de charges/décharges.
  • les batteries au lithium- polymère (Li-Po) (plus de 500 €): plus puissantes que les précédentes (140 Wh/kg) et légères.

A l’opposé, vous ne voulez pas modifier quoique ce soit et acheter votre vélo électrique, quitte à voir plus tard des modifications dans les paramétrages, vous avez plusieurs modèles dans les grandes surfaces ou les magasins de sport.

Un site vous permet aussi de voir les vélos qui pourraient correspondre à vos besoins: http://www.velo-electrique-attitude.com/configurateur-velo

Vous pouvez aussi passer par mon ami Rudelle qui est tarnais. Il a encore pas mal de vélos dans son entrepôt. Il a tout financé par lui-même ! Personne n’a cru dans son projet, et cela fait des décennies qu’il paye pour maintenir son brevet. Léonce est un inventeur de génie. Il m’a montré comment il a modifié un poste de soudure à l’arc… incroyable la puissance qu’il arrive à dégager avec, de quoi souder des barres d’acier de plusieurs centimètres de diamètre sans utiliser de médium. Léonce n’est pas ingénieur, mais il ressent la nature des choses et comprend très bien l’électricité. Les gens, les journalistes, les professionnels, les universitaires… tout le monde se moque de lui, c’est devenu un phénomène sur la toile. S’ils savaient ce que, moi, je sais de lui, des discussions que nous avons eu sur l’électricité, l’électromagnétisme… ces derniers seraient morts de honte – car Léonce est réellement un génie. C’est un campagnard, avec un accent… il est super bavard (jamais vu plus dans ma vie).  Mais la société n’a pas su exploiter le génie de cet homme et c’est vraiment dommage (pour nous). Ses vélos resteront pour la plupart sous la poussière, parce qu’il a le savoir faire, mais pas le faire savoir.  Et qu’il n’a pas trouvé les bons partenaires. Il faut dire qu’il a du caractère le gaillard ! Bon je ferme cette parenthèse.


Pour rappel, si vous habitez Paris, jusqu’au 31/12/2016, vous pouvez bénéficier de la prime à l’achat:
velo affiche_paris_2015_g

De nombreuses villes proposent aussi des aides pour l’achat de vélos électriques. vous pouvez consulter la liste ici.

Pour en savoir plus, vous pouvez aller voir ce site, mine d’infos.
 

Ces articles pourraient aussi vous intéresser …