Faire soi même son filament pour imprimante 3D

L’imprimante 3D est arrivée dans de nombreux foyers désormais, elle n’est plus l’apanage des fablabs. Mais la question qui se pose aussitôt c’est comment obtenir des filaments d’ABS à moindre coût. En effet, si le prix des imprimantes 3D baisse, ce n’est pas le cas des consommables. Avec un prix au kilo compris entre 20 et 50 € en moyenne, le plastique peut vite coûter plus cher que l’imprimante!

J’ai donc cherché sur Internet pour avoir des idées. Pour ce que j’ai trouvé comme extrudeuse (“fabriqueuse” de filament plastique), il vous faudra auparavant déchiqueter votre plastique!

Il faut impérativement pouvoir contrôler :

  • la température de fusion du plastique,
  • la vitesse du moteur (détermine la vitesse d’extrusion),
  • le ventilateur ou tous autre système de refroidissement en sortie de buse pour refroidir le plastique.

Ces trois paramètres sont liés afin de pouvoir correctement obtenir du fil calibré.

Le projet Lyman Filament Extruder par hlyman, sous licence Creative Commons est souvent cité, mais il est relativement onéreux.

diy DSCF0155_preview_featured

Ce PDF liste l’ensemble des éléments dont vous aurez besoin, le système doit être très précis mais la liste des choses m’a semblé trop longue.

diy 168 - - https___cdn.thingiverse.com_assets_69_a2_87_63_17_LYMAN_FILAMENT_EXTRUD


Vous avez aussi la Recyclebot ou encore la Webfordeb
diy Recyclebot-process

Le projet DeltaPrinter se base sur le projet de Lyman mais sans électronique et en n’utilisant que des éléments du commerce et une pièce imprimée en 3D:

  • un foret à bois de 10 mm de diamètre pour faire office de vis sans fin  ici (env 9€)
  • un tube en acier inoxydable de 10 mm de diamètre ici (env 24€)
  • un tube de cuivre de 15 mm de diamètre  ici (env 9€)
  • une butée en laiton avec un trou de 1 mm de diamètre  ici (env 12€)
  • 2 éléments chauffants PTC (Positive Temperature Coefficient) ici ( env 2*12€) ou ici
  • un roulement à bille  ici
  • un moteur à faible vitesse type moteur lève vitre à trouver dans une casse auto, (grand maximum 10€)
  • de la brasure d’argent ici (25€)
  • du fil de fer dans tous les magasins, (5€)
  • un adaptateur de plomberie 10/15 mm  (5€ en magasin), pour le voir: http://amzn.to/1ZOqS3e
  • une plaque de métal pour le support environ 5€
  • une bouteille en plastique (bon bah pour ça, vous n’avez qu’à vous boire un petit coup à ma santé! mais sans alcool!)
  • un adaptateur imprimé en 3D
  • un bloc en aluminium percé avec un trou de 15 mm

L’astuce pour avoir un bon filament est de laisser le filament tomber et de le guider en cercle. Ainsi, le coup de revient est d’environ 150€.

diy-fabriquer-un-extruder-de-filament-01-600x450

Le système est composé d’un tube de 10mm en acier inoxydable avec une ouverture dans lequel un foret à bois fait office de vis sans fin pour pousser les billes d’ABS vers l’extrémité.

diy-fabriquer-un-extruder-de-filament-02-600x450

Le bloc d’aluminium fait la jointure avec le tube de cuivre de 15mm de diamètre avec un embout percé et calibré au diamètre voulu. Il est chauffé avec deux résistances chauffantes 230V à 200°C.

Le foret servant d’entrainement est monté sur un moteur essuie-glace qui tourne en continu à faible vitesse.

Le bac de billes est une bouteille découpée et montée sur une pièce d’adaptation imprimé en 3D.

Forcément, le système est moins bien que le 1er, mais il permet toutefois de s’en tirer avec notamment une rotation calibré du moteur et un réglage précis de la température d’extrusion.

Vous ne voulez pas bricoler?
Vous avez des possibilités avec Ecoset par exemple qui vous permet de recycler vos bouteilles de lait et autres ou encore la strooder (250$ environ)

Edit du 17/06/2016: Voici quelques conseil d’Eddy Gautier, expert en impression 3D.

“Pour comprendre le souci de ces DIY pour votre filament, il faut voir une usine de production de filament.

Et là on se rend compte que l’extrudeuse n’est qu’une toute petite machine dans le cycle de production, que la chaine comporte une énorme partie refroidissement, lamination et contrôle de calibre. Parce que ce qui compte pour un filament à imprimer, c’est la régularité du calibre. Si le filament change de deux dixièmes de millimètre, notre imprimante se bouche et avec ces extrudeuses maison il est très difficile d’obtenir plus d’un mètre de filament sans ce souci.

Mais l’utilisation de granulés ou de plastique recyclé n’est pas pour autant inaccessible au grand public (enfin pour le moment si, mais ça viendra) car il reste la possibilité d’avoir une imprimante qui fonctionne directement avec des granulés. C’est ce que fait la grosse imprimante industrielle de Drawn et ce qu’étudier notre cher reprap head Richard Horne aka Richrap.”

Ces articles pourraient aussi vous intéresser …