La novélisation de jeux vidéo

Dans le dossier « du livre au jeu vidéo », nous avons abordé le délicat processus de transition et de transmutation traduisant le passage d’un univers romanesque à une adaptation vidéoludique, prenant pour exemple deux grandes sagas de science-fiction et de fantasy. Mais qu’en est-il de cet autre procédé tout aussi complexe qu’est la novélisation à partir de l’univers d’un jeu vidéo ? On dit souvent que ce sont de mauvais bouquins… mais on oublie aussi que l’on juge vite un produit créé comme un dérivé, sans tenir compte de ce qu’il est, une œuvre à part entière. Découvrons ensemble ce secteur, en espérant que cela attise votre curiosité.

La novélisation désigne la mise en roman d’un jeu vidéo. Elle privilégie clairement un public : celui des gamers. Elle a d’abord fait l’objet de films. La novélisation concerne principalement les studios produisant de grosses licences et les jeux ayant un large public. Par exemple, dans le cas d’une série de jeux vidéo, l’on va, soit demander à un auteur d’écrire un ouvrage sur le background du jeu  ; soit une histoire inédite mettant en scène le héros et qui va servir de transition entre deux titres  ; soit, enfin, une « romanisation » pure à quatre-vingt-dix pour cent.

Resident Evil: la conspiration Umbrella

Le magazine des Créateurs de Mondes La novélisation de jeux vidéo Resident1

Stephani D. Perry est l’exemple de l’auteur spécialisé dans la novélisation. Fille d’un romancier ayant à son actif plusieurs romans sur les univers de Star Wars et Conan, elle a publié elle-même des séries entières développant l’univers d’Alien et de Star Trek. Gameuse jusqu’à l’âge adulte, Perry a produit des livres qui témoignent de la prise au sérieux du jeu. La Conspiration Umbrella, publiée en 1998 — deux ans après la sortie du premier volet de la saga ayant donné ses lettres de noblesse au horror survival — place l’action principale dans le manoir Spencer.

L’auteur a l’objectif de mettre en valeur l’univers dans lequel les personnages évoluent, notamment en réintégrant des éléments du scénario de jeu comme les nombreux documents par lesquels le joueur prend connaissance des expériences sur les sujets vivants. Cela implique de réduire au possible les éléments de gameplay, notamment le système d’inventaire.

La Conspiration Umbrella est, somme toute, un roman dans lequel on sent l’œil d’un joueur.

Guild Wars 2 : Edge of Destiny

Le magazine des Créateurs de Mondes La novélisation de jeux vidéo 30829

Le MMORPG vedette d’Arena compte à ce jour un titre et trois extensions pour la première génération , tout autant pour Guild Wars 2 et un quatrième en préparation pour 2022.

Et c’est un peu dans la tête d’un joueur ayant un roleplay précis que l’auteur de Edge écrit l’histoire de la guilde, tandis que chacun des personnages est amené à se joindre pour un but précis : débarrasser la Tyrie de l’influence des dragons.

Dans le jeu, on entre en scène bien après l’époque reconstituée par le roman. En croisant ses quêtes avec celles de ces PNJ, il va aussi régler ce conflit et rassembler une nouvelle « guilde » contre l’ennemi qui les attend tous à la fin du jeu : Zhaitan, le dragon de la région d’Orr et de la résurrection des morts.

 

Lara Croft et les dix mille immortels

Le magazine des Créateurs de Mondes La novélisation de jeux vidéo 81oHXdqJgL

Écouter l’extrait audio :

En co-écrivant cette novélisation, les deux auteurs de Lara Croft et les dix mille immortels devaient à la fois marquer la transition entre deux productions : le Tomb Raider de 2013 et Rise of Thé Tomb Raider donc pas de spoil.

L’histoire se situe juste après le retour de Lara du Yamatai, une île mythique au large du Japon dans laquelle se déroule l’action de Tomb Raider, le reboot de 2013. Le premier volet qui allait faire prendre à l’héroïne vedette du monde vidéoludique un tout nouveau départ est un excellent survival. Somme toute, on y retrouve surtout un aspect cérébral basé sur la recherche et la documentation, ainsi qu’une étape d’archéologie collective qui n’a rien à voir avec les raids de tombeaux cachés du jeu.

Conclusion

La novélisation reste un projet qu’il faut envisager comme le dérivé d’un univers, et le lectorat de ce type de bouquin cherche quant à lui un prolongement à son expérience de jeu. Un livre qui serait comme un jeu vidéo, ce ne serait pas forcément une histoire interactive ni une fanfiction.

Vous trouverez un article plus détaillé dans le magazine “Les Créateurs de Mondes” n°9 disponible ici.

Le magazine des Créateurs de Mondes La novélisation de jeux vidéo LCDM 009 Novelisation

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ces articles pourraient aussi vous intéresser …

Autoédition de votre livre

Autoédition de votre livre

Depuis quelques années, on voit fleurir sur internet un nombre important de livres qui vont du roman, au manuel...