Le code source de CryEngine est maintenant disponible sur GitHub

Le studio de développement Crytek a rendu la dernière version (5.1 ) de son moteur disponible via  GitHub. Le code source complet pour CryENGINE est donc téléchargeable – si vous avez envie de mettre le nez dedans !

CryENGINE n’est pourtant pas un projet de logiciel libre, la société allemande va certainement obliger à acheter une licence commerciale pour accéder à certaines parties de son code, et les restrictions juridiques de cette licence seront toujours applicables. Les conditions de licence sont décrites ici, ainsi, vous ne pourrez pas produire avec le CryEngine de:

  • projets militaires;
  • jeu de paris;
  • simulation (technique, scientifique ou autre);
  • science;
  • architecture;
  • pornographie;
  • Serious Games.

Et qu’en est-il du moteur de jeux d’Amazon qui repose sur ce moteur? Maintenant que le code source est disponible, il sera certainement amélioré pour Linux / OpenGL via la communauté open-source.

La compilation avec Visual Studio 2012 et 2013 ne sera plus supportée, actuellement,  le SDK de l’Oculus Rift intégré au moteur ne peut être compilé qu’avec Visual Studio 2015.

Pour conclure, il ne faut pas oublier que la licence est toujours celle de Crytek (open source ne veut pas dire libre!). Voilà, je pense qu’ils suivent la stratégie d’Epic Games avec leur moteur Unreal Engine, mais avec plus d’un an de retard… ça ne va pas être facile de rattraper le coup…

6 Commentaires

  1. MatFenric

    C’est aussi un moyen d’avoir des améliorations de leur code sans qu’ils aient besoin de payer les développeurs, non ?
    Autant je comprends les restrictions sur les projets militaires, jeu de paris et pornographie.
    Mais c’est dommage de restreindre sur la simulation (surtout technique et scientifique), la science, l’architecture et les « serious games ».

    Réponse
  2. greg

    Oui, pas évident de comprendre pourquoi… mais je te rejoins sur ça.

    Réponse
  3. StraToN

    C’est dans ce genre de cas qu’on constate le peu d’intérêt qu’a le l’open-source, que ce soit pour l’utilisateur comme pour les développeurs, par rapport au mouvement Logiciel Libre. Je n’en vois pas l’utilité sauf pour récolter les améliorations de leur code gratuitement par la communauté, alors que cette même communauté ne peut pas en profiter, elle.
    Alors à moins d’être un utilisateur inconditionnel de ce moteur et de vouloir n’utiliser que celui-ci, aucun intérêt de l’améliorer
    C’est bien joli de dire que « les sources sont à disposition » : personne ne peut les réutiliser sans risquer le plagiat et personne ne peut créer un fork. Pire, malgré cette mise à disposition, l’utilisateur reste soumis à une licence restrictive qui l’empêche même de réaliser le projet qu’il souhaite (après tout, chacun peut avoir envie de créer un jeu d’argent ou pornographique). A quoi bon? Autant choisir un moteur moins restrictif.
    Carton jaune. Pour moi, ça sent le coup de com’ plus qu’autre chose.

    Réponse
    • greg

      Je ne suis pas entièrement d’accord avec toi sur ce point. Je vais prendre l’exemple d’UE4 que je connais mieux: c’est un outil payant mais open source. Depuis qu’il est Open, les mises à jour vont bon train: toutes les technologies pénètrent dans le moteur, tous les secteurs d’activité participent – jusqu’à la Nasa.
      Les constructeurs de matériel intègrent leur techno, etc.
      Le bénéfice est grand pour la communauté: tu tombes sur un truc qui te gêne, un bug ou une fonctionnalité manquante, tu la développes et tu la soumet. Ainsi, tu sais que dans les mises à jour tu auras ta fonction non seulement intégrée, mais quelqu’un pourra même la faire évoluer.
      Pour ma part, je trouve qu’il est normal qu’une société qui a investi autant et qui compte mettre encore des millions dans le dev, puissent récolter le fruit de ses travaux. Et à coté de cela, le passage en Open Source profite à tout le monde. Donc, je pense que cela sera profitable aussi à CryEngine. C’est surtout eux qui risquent dans l’histoire: les petites perles d’algo et de code spécifiques… on va pouvoir leur piquer – je parle pas de toi ou moi, mais de ceux qui développent des moteurs moins performants. Enfin, voilà, c’est mon avis.

      Réponse
      • StraToN

        @greg, je ne comprends pas ton affirmation : « on va pouvoir leur piquer ». Bien sûr, c’est le risque puisqu’ils mettent les sources à disposition ! Personne ne leur a demandé, me semble-t-il. Les moteurs libres se font piquer leur code source tout le temps, leur licence l’autorise.
        Évidemment, il y aura toujours des gens sans scrupules qui pilleront le code source, même s’il n’est pas distribué sous licence libre. Cependant, crois-moi, ce sont très justement les développeurs de Logiciels Libres qui me semblent le mieux respecter les licences privatrices.
        Concernant le fait de récolter le fruit de ses travaux de la part de Epic pour UE4, il me semble que c’est évident. En revanche, quid du travail de la communauté de développeurs qui va intégrer des fonctionnalités ? Tout le monde n’est pas Epic, et pourtant tout ces développeurs pourront tirer un trait sur la propriété de leurs développements puisqu’ils seront intégrés à un produit qui ne leur appartient pas (à la communauté). J’appelle cela travailler gratuitement.
        Il ne s’agit pas réellement d’argent, mais de reconnaissance. Personnellement, en contribuant à des logiciels libres, j’apprécie de savoir que mon travail appartient à toute la communauté, et pas à une entreprise qui a la main dessus. Ce n’est pas mon nom qui est dessus, et je n’ai rien reçu en échange, ce qui est un point commun avec les potentiels développeurs bénévoles d’UE4. Néanmoins, contrairement à eux, j’ai le sentiment d’avoir travaillé pour des gens, pas pour le logiciel. En prime, j’ai la liberté de faire ce que je veux de ce logiciel : le forker, le distribuer, le revendre même, et de faire un jeu d’argent ou porno.
        C’est vraiment très philosophique, très personnel comme idéal, et je conçois très bien que ça ne parle pas à tout le monde.

        Réponse
        • greg

          Souvent, ce sont des sociétés qui font évoluer le code source d’UE4 (je continue sur l’exemple que je connais) – rares sont les développeurs isolés, pour les raisons que tu avances d’ailleurs…
          Mais je crois que cela reste très intéressant pour tout le monde: d’une part, la société qui contribue permet de faire avancer le développement de leur moteur dans le sens de leur besoin, souvent en initiant la démarche, celle-ci se poursuivant collectivement (autres sociétés et quelques dev isolés). Tout le monde, y compris les contributeurs, profitent des développements collectifs – ainsi que de ceux d’Epic. Le nom de chacun est cité à chaque fois, ils ne sont pas oubliés. Et ceux qui souhaitent en tirer un revenu le peuvent, en publiant un plugin sans forcément fournir le code source. Je pense qu’il y a là un cercle vertueux. Pour ma part, savoir que le code source est libre, c’est une garantie de la pérénité du logiciel car si la société abandonne son développement, je pourrais toujours m’en servir. Et de deux, si je suis coincé par une lacune du logiciel, je sais que je peux le faire évoluer pour moi-même, et en faire – si je veux – profiter la communauté.
          Ce qui m’a fait plaisir lors de la dernière GDC, c’est de voir que UE4 tendait de plus en plus à sortir de son coté « jeux vidéo » et commence à inonder l’industrie. Bientôt, il sera doté de fonctions pour la robotique, pour l’architecture, etc. Qui sait où il s’arrêtera. Imagine tous ces corps de métier qui vont apporter leur savoir-faire et contribuer au moteur progressivement. Regarde à quel vitesse les plugins abondent (Arduino, pour la VR, pour le mocap…).
          Dans mon esprit, il n’y a pas opposition entre un produit propriétaire et le fait que chacun puisse y gagner en contribuant à son développement. Tu sais, c’est comme les chantiers participatifs pour les maisons en paille: Tu vas donner un coup de main, c’est bénévole, tu apprends au passage des techniques… mais la maison appartient à quelqu’un. C’est pareil – je ne suis pas contre le droit de propriété et je ne suis pas un partisan du 100% collectif (ça ressemble au communisme ça ;)) – A partir du moment où tout le monde y trouve son compte, ça me va. Mais je respecte aussi ta position.
          Le « on va pouvoir leur piquer » c’est pour indiquer que cela reste un risque pour la société qui ouvre son code source… les brevets ne permettent pas une protection très importante coté logiciel.

          Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser …