Entretien avec Tim Schafer, le créateur de « Day of the Tentacle »

Sur le monde du 4 Mai dernier, on peut retrouver l’entretien de Tim Schafer, le créateur du mythique “day of the Tentacle”, le jour de la tentacule, un point & click à l’humour déjanté dont voici une petite présentation.

Personnellement, j’ai vraiment adoré ce jeu à sa sortie. J’avais déjà joué à Maniac Mansion et d’autres jeux d’aventures sauce “Lucasart”.

Voici ce qu’il faut retenir de l’entretien

4913940_6_401b_tim-schafer-en-conference-a-la-cite-des_23781b696836634d03d61551cee362ab

Concernant les jeux en Point & Click:”Il y a encore beaucoup de fans de ce type de jeux. Ils sont même plus nombreux qu’avant ! Ces joueurs et joueuses n’ont jamais disparu, leur nombre a simplement grossi moins vite…” et “Il y a toujours eu et il y aura toujours des gens qui veulent des jeux avec un scénario étudié, et dans lesquels on ne risque pas de mourir si on ne réagit pas assez vite.

Cela rejoint un peu notre réflexion sur les livres dont vous êtes le héro et sur leur retour en numérique.

On pense toujours au marché du jeu vidéo comme à un marché de masse, mais ce n’est pas le cas ! Le monde entier n’est pas forcément à la recherche de jeux d’action violent. Le monde est, en revanche, à la recherche d’une variété d’expériences différentes.”
L’arrivée en masse des jeux web (comme ceux de facebook) et des jeux sur mobiles aurait pu être la bonne surprise, mais les bons jeux ont été noyés par des jeux casuals relativement mal travaillés. Cela aurait pu être un bon filon pour le jeu d’aventures.
Prochainement, avec l’arrivée sur le marché de jeux destinés dédiés à la réalité virtuelle, de nouvelles expériences vidéoludiques pourraient voir le jour et créer de nouvelles niches.

Bon, rien de nouveau finalement dans cet entretien, juste une façon de se rappeler de ce jeu fantastique des années 90, mais aussi de se rappeler qu’il faut avant tout faire un jeu parce que cela nous plait, et donc un jeu auquel on aimerait jouer (parce qu’avec le debug, de toutes façons, on ne va pas y échapper;) ), qu’il y aura probablement une niche de gens qui l’apprécieront également même si ce n’est pas dans les standards du marché, et qu’il faut juste apprendre à communiquer pour le faire connaitre de la façon la plus ciblée possible.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser …

Recevez gratuitement ce numéro !

Une bonne occasion de découvrir notre magazine en le téléchargeant, sans engagement et sans avoir à créer de compte !

You have Successfully Subscribed!