Ingress, jouez à un MMORPG IRL: tous dehors!

Ingress (non, pas la base de données) est un jeu en réalité alternée MMORPG (jeu de rôle en ligne massivement multijoueur) de Google en 2012.

Ce jeu permet de faire sortir les geeks de chez eux. Ingress se joue dehors (in real life), partout dans le monde et il prend de l’ampleur !

Il fonctionne sur les appareils Android et sur iOS.

ingress fight-for-global-control

L’histoire: une source d’énergie d’origine extraterrestre, la XM est découverte sur Terre. Il faut choisir son camp entre les «Éclairés» qui veulent utiliser la XM pour faire évoluer l’Humanité ou les «Résistants» qui veulent préserver l’Humanité de cette force inconnue. Le contrôle de la XM passe par l’appropriation de «portails», en les flashant avec votre smartphone, des sources d’émission de XM.  Ces portails se trouvent sur des lieux historiques, monuments etc.. Deux portails entièrement contrôlés par une même faction peuvent être connectés par un «lien». Par triangulation, trois portails reliés entre eux délimitent un «champ». Ces champs permettent soit le contrôle soit la protection des esprits humains situés à l’intérieur.

ingress Screenshot-from-2013-05-07-001521

Ce mode de jeu oblige les joueurs à se déplacer dans le monde réel pour agir sur le monde du jeu. Ils doivent se rendre d’un lieu à un autre pour récolter de la XM ou effectuer des actions sur les portails. En revanche, l’interaction entre les joueurs n’est pas directe, les joueurs ne se voient pas entre eux dans le jeu, mais elle est possible voire indispensable par une collaboration.

Il est facile de rejoindre une communauté de joueurs car dès l’inscription, vous êtes invités, via le chat interne du jeu, à rejoindre le groupe Google Plus de la faction locale. C’est là que sont organisés grands et petits rassemblements. Les débutants («padawan» en référence aux apprentis Jedi de Star Wars), sont souvent pris en main par un joueur plus expérimenté qui leur explique le jeu, l’objectif est de faire avancer la cause de l’équipe.

Le parisien a interviewé quelques joueurs, ceux-ci aiment le fait de devoir sortir et le jeu devient vite prenant.

Il s’agit d’un projet mené par John Hanke, anciennement responsable de la division « Geo » de Google. Le projet pourrait à terme être intégré au projet Glass pour une immersion encore plus forte.

Voici le compte-rendu d’un joueur acharné.

Ingress représente une colossale collecte de données à l’échelle mondiale par la localisation par GPS des joueurs et par la prise de photo de lieux publics. L’exploitation des données du jeu à des fins commerciales fait d’ailleurs explicitement partie des plans de Google, puisque John Hanke précise qu’Ingress intègrera des magasins réels et des produits ; des partenariats ont notamment été conclus avec Hint Water, Zipcar, Jamba Juice et les magasins Chrome Industries (en). Ingress-screenshots

Et toi, tu as déjà joué à ce jeu ? Que penses-tu du concept ? Envie de refaire un jeu de ce type ?

5 Commentaires

  1. TF

    Vraiment intéressant et original comme concept, en espérant que ça n’aille pas trop loin… j’ai bien envie de tester 🙂

    Réponse
  2. StraToN

    J’y ai joué.
    Je n’ai pas accroché : en tant que nouveau joueur, on se retrouve souvent à essayer de capturer des sites ultra protégés qui, à moins de s’y mettre à plusieurs, sont imprenables.
    L’intérêt est cependant limité : à aucun moment je n’ai eu l’idée de la prédominance d’un camp par rapport à l’autre et de ce qu’elle implique en termes de jeu.

    Réponse
    • StraToN

      J’ajoute que ces actions de groupes peuvent exister, mais uniquement dans les grandes villes. Pour moi qui habitais à Belfort à l’époque, petite ville s’il en est, autant dire que ce n’était pas fréquent.
      Néanmoins, ce qui reste vrai pour tout le monde, c’est la frustration de passer des heures (ou des demi heures, ce qui n’est tout de même pas rien) à capturer des sites pour finalement se rendre compte le lendemain qu’ils ont déjà été repris par un individu adverse au niveau largement supérieur qui n’a fait qu’une bouchée des protections installées par votre tout petit niveau, et remplacées par des défenses imprenables.
      En un mot, j’ai trouvé l’expérience intéressante, mais beaucoup trop frustrante pour y garder un intérêt continu, en tout cas en jouant seul. L’activité est trop chronophage pour ce qu’elle apporte en « récompense », c’est à dire rien du tout à part la satisfaction de voir grimper son niveau et le pourcentage de possession de son camp, la belle affaire.

      Réponse
      • greg

        J’ai l’impression, sans avoir joué à ce jeu, mais au travers de ton témoignage, qu’on se retrouve face au problèmes de nombreux MMORPG: la différence de niveaux entre les joueurs devient telle qu’il devient impossible pour un joueur occasionnel de tirer un profit immédiat de l’expérience. D’une certaine façon, ça fait penser un peu à la vie – l’ascenseur social versus MMORPG, un concept à creuser…

        Réponse
        • StraToN

          Oui, comme tu dis cette problématique est une réalité de la vie courante. Entre un parfait débutant de la modélisation 3d et un artiste 3d expérimenté, il me semble évident de savoir qui produira le plus beau résultat.
          Cependant, ce parallèle entre jeu vidéo et vie réelle est à relativiser avec le concept de la récompense, qui n’est pas le même pour le jeu vidéo et la vie réelle (même dans The Sims).

          Réponse

Laisser un commentaire

Ces articles pourraient aussi vous intéresser …

%d blogueurs aiment cette page :