L'avenir des cahiers d'Unreal Engine

Je sors d’une réunion imprimeur/éditeur concernant “les cahiers d’Unreal Engine“, mais aussi mon premier livre, “créez vos propres jeux 3D comme les pros“.

Depuis mars dernier, l’imprimeur, Lighting Source, a doublé les tarifs d’impression. Oui, vous m’avez bien entendu, 100% d’augmentation! Ils avaient averti fin novembre qu’ils allaient augmenter tous leurs tarifs de 30% environ. Oui, mais, c’est sans compter le fait que le format choisi pour mes livres (24.4x17cm) allait prendre beaucoup plus, passant d’un format considéré comme “SMALL” à “LARGE”. Je trouve cette politique désastreuse, et vraiment dégueulasse car j’imagine qu’il doit y avoir des accords secrets avec les grands éditeurs qui n’accepteraient jamais une telle augmentation… Mais bon, nous y sommes et les stocks diminuent…

LightningSourceLogoFR

Changer d’imprimeur ? Oui, nous avons envisagé cela, demandant des devis un peu partout en Europe, se refusant à faire imprimer en Chine pour des raisons de déontologie… Et le résultat est là: LS a encore le meilleur rapport qualité/prix! Avec des tirages unitaires d’au moins 1000 exemplaires, on arrive à rivaliser ailleurs – oui, mais au prix de devoir stocker d’avantage, de devoir tout écouler avant de procéder à des mises à jour… et 1000 exemplaires pour des livres informatiques “spécialisés”, c’est un gros chiffre! Pas certain que tous les tomes d’Unreal Engine arrivent à ce niveau. Il n’y a qu’un an qu’ils sont distribués donc on ne peut pas faire de prévision, mais bon, 1000 exemplaires, c’est un risque et une immobilisation financière.

Maintenir les prix est impossible car cela reviendrait à vendre à perte en librairie et avoir des marges si faibles dans les autres cas que cela reviendrait à faire du bénévolat si on ajoute l’ensemble des couts. En réalité, l’éditeur et moi-même voulions que le livre soit accessible financièrement au plus grand nombre, et avions donc fixé la rémunération auteur+éditeur au minimum viable (30% du PV HT pour les deux) et calculer le prix ainsi. Mais c’était sans le changement de tarif de l’imprimeur…

Livres

Nous voilà donc devant un dilemme de taille, car les solutions qui s’offrent à nous ne sont pas nombreuses:

  1. Changer le format et passer à un format plus petit (23.4×15.6cm). Ainsi il serait possible de limiter l’augmentation du prix à 10%. Oui mais voilà, les lecteurs qui ont commencé une collection vont se retrouver avec les tomes 1 à 4 plus grands… ça casse totalement la collection…
  2. Passer au noir et blanc… C’est ce que font souvent les éditeurs de la presse spécialisée… Je trouve que c’est moche et que les livres perdent de leur intérêt… Mais en même temps, on pourrait maintenir les tarifs.
  3. Travailler avec l’Asie ? On devrait pouvoir obtenir de meilleurs prix en effet, mais certainement en imprimant au moins 1000 exemplaires… Personnellement, cela m’ennuie. Je ne suis pas certain de la qualité d’impression au final, et il y a aussi le fait que l’Europe rencontre des difficultés économiques importantes et que j’essaye de mon coté le plus souvent d’acheter français (quand c’est fabriqué en France bien entendu). Là, les imprimeurs français étaient tous à la ramasse… Cette solution ne me plait pas.
  4. Garder le même format (en tous cas pour UE4) et augmenter les prix de 20%, faisant passer le tome de 14.90€ à 17.90€.

Il y a aussi un autre paramètre qui entre en ligne de compte: les mises à jour. UE4 est un logiciel qui évolue très vite. Les premiers tomes ont été écrits durant la version 4.5-4.6, j’ai pu mettre à jour en 4.7 in extremis. Les deniers ont été diffusés en Décembre dernier, en version 4.10 (idem, développés en 4.9 et mis à jour in extremis). Aujourd’hui, nous sommes en 4.11. J’aimerais pouvoir mettre à jour les tomes, et cela sera fait sous peu. Au pire, 2 ans après la sortie de chaque tome. Quid des versions papiers ? Faut tout racheter comme pour Apple ? ça n’a pas de sens. Alors je pensais aux classeurs, un peu comme en comptabilité (image ci-dessous): les gens achètent un classeur et peuvent avoir des mises à jour sous la forme de fiches. Il y a des abonnements ou des lots de fiches. Cela paye les frais de mises à jour et cela conduit à avoir toujours un classeur “au top”. Je me dis que pour les pros ce serait bien. Mais en même temps, j’ai peur que le fait que cela soit un classeur casse un peu l’effet livre. Quid des ventes sur Amazon par exemple?  Et en librairie? Et le coût aussi… Un ou plusieurs classeurs à mettre en place, des impressions plus chères que pour les livres, la nécessité de perforer, de packager d’avantage… Je n’en sais rien, coté éditeur/imprimeur, on me déconseille, mais des amis me disent que ce serait bien. En même temps si je leur dit que ça leur coûterait au moins 2 fois plus cher, pas certain qu’ils acceptent… (et encore, avec les frais postaux réguliers, le trouage, etc… ça pourrait être plus).

la-securite-pour-les-etablissements-recevant-du-public-823-large

Voilà, comme beaucoup des lecteurs des cahiers d’Unreal Engine sont aussi des lecteurs de ce blog, je voulais recueillir leur avis ici. Avez-vous d’autres solutions en tête, que pensez-vous des solutions envisagées, sachant que le choix se porte de plus en plus sur l’augmentation du prix de vente de 20%. Et pour les mises à jour, rien de pensé pour l’instant. Reste que l’avenir des cahiers d’Unreal Engine se joue un peu ici. Il y a 3 tomes en perspective d’ici la fin de l’année et 2 sur lesquels j’ai beaucoup avancé malgré mon boulot actuel… J’espère que vous serez nombreux à me donner votre avis. Je continue à jouer la carte de l’ouverture avec vous.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser …