Archives de catégorie : La vie du blog

La demoscene: art et performance, une inspiration pour le jeu vidéo

Dans cet arti­cle, je vous pro­pose de revenir sur cette épopée par­fois mécon­nue de l’in­for­ma­tique, à la gloire de la démoscene. Si vous n’avez pas con­nu cette époque, prenez une heure pour voir cette série de vidéo qui forme un doc­u­men­taire et qui retrace l’his­toire de la demoscene jusque dans les années 2000. Je vous con­seille d’ac­tiv­er les sous-titres toute­fois 😉 L’idée, à la base de la démoscene,  c’é­tait de faire de l’art, tant visuel qu’au­di­tif — mais aus­si que le code soit de l’art, alliant per­for­mance, sim­plic­ité, “taille” min­i­mal­iste de code par­fois ! Com­ment repouss­er tou­jours plus loin les lim­ites de la machine, tout en en met­tant plein les yeux des col­lègues qui pour­suiv­aient les mêmes objec­tifs !

Con­tin­uer la lec­ture de La demoscene: art et per­for­mance, une inspi­ra­tion pour le jeu vidéo

Sinclair ZX81: Vous vous souvenez ?

Ce matin, je suis tombé sur une anci­enne de vidéo de Deus Ex Sili­ci­um, une chaine de hack matériel que j’aime beau­coup, qui traite de mon tout pre­mier con­tact avec l’in­for­ma­tique : le Sin­clair ZX81. Cette vidéo étant sor­tie il y a 4 ans, je ne l’avais pas encore vue. Mais elle m’a fait remon­ter plusieurs bons sou­venirs.

Con­tin­uer la lec­ture de Sin­clair ZX81: Vous vous sou­venez ?

A la recherche de mon workflow de Blender à Unreal Engine

Comme annon­cé dans mon arti­cle précé­dent, j’ai repris la route des études en info­gra­phie… His­toire de pou­voir con­cevoir mes pro­pres assets pour mes jeux en “ama­teur”. Loin de moi l’idée de vouloir créer des jeux pros avec mes pro­pres con­cepts arts, mod­éli­sa­tions, etc.

Ceux qui me suiv­ent savent que je me débrouille plutôt bien coté développe­ment (on aurait dit pro­gram­ma­tion il y a 20 ans… Aujour­d’hui, on sort les grands mots). Mais j’é­tais égale­ment très branché dessin avant de suiv­re des études d’in­for­ma­tique. Je n’ai jamais été un grand artiste, mais j’avais quelques prédis­po­si­tions à l’époque. J’avais créé une BD pour des amis, je fai­sais déjà les sprites de mes jeux et j’aimais beau­coup dessin­er. La mise en couleur… C’est une autre his­toire. Je rêvais de créer un dessin ani­mé façon MASK, Cobra ou Jayce et les con­quérants de la lumière !

Bref, j’ai bien envie de créer mes pro­pres mon­des 3D avec mes pro­pres assets… His­toire de créer des œuvres artis­tiques com­plètes, avec un design iden­tique — ce qui est très dif­fi­cile quand on mixe des assets achetés çà et là. Des trucs rien qu’à moi — ce n’est pas que je déteste le col­lec­tif, mais à force de boss­er avec des pros, on finit par ne plus savoir ce dont on est capa­ble. Et puis zut, je ne vais pas trou­ver des mots pour expli­quer ce que moi-même je ne sais m’ex­pli­quer — j’en ai envie et puis c’est tout !

Con­tin­uer la lec­ture de A la recherche de mon work­flow de Blender à Unre­al Engine

De nouvelles aspirations pour 2020 ?

Hier soir, en allant me couch­er, j’ai repen­sé à toutes ces fan­tas­tiques pos­si­bil­ités de “faire sur­gir, émerg­er, naître à la réal­ité” tout un monde intérieur, organique, mys­tique… Et de lui don­ner une réal­ité tan­gi­ble sur papi­er, en illus­tra­tion, et enfin… en 3D — ren­dre le tout dynamique, inter­ac­t­if et vis­itable en Réal­ité Virtuelle !

Tout cela vaut plus que tout le reste, c’est-à-dire, la tech­nique ! J’ai tou­jours été très attiré par la com­préhen­sion du fonc­tion­nement des choses, de leur nature pro­fonde, la pos­si­bil­ité de les démon­ter, les trans­former, les opti­miser. J’adore la tech­nolo­gie et les sci­ences. Mais plus le temps passe, plus j’ai envie d’ap­pli­quer mes con­nais­sances à des pro­jets créat­ifs et per­son­nels. Qu’est-ce qu’il y a de plus mer­veilleux que de trans­pos­er une par­tie de son imag­i­naire dans quelque chose de con­cret, partage­able avec autrui ? Et si je peux trans­former tout cela en une expéri­ence inter­ac­tive, éduca­tive et ludique, alors j’aurais dépassé mes espérances.

Au delà de l’aspect nar­ra­tion, inter­ac­tive ou non, il y a aus­si tout un autre monde, une sorte de passerelle entre le virtuel et le réel, c’est celui des sim­u­la­tions. Cela va de la sim­u­la­tion du vivant à l’en­traine­ment de robots virtuels en util­isant l’ap­pren­tis­sage automa­tique, en pas­sant par l’ap­pli­ca­tion de mod­èles math­é­ma­tiques à des proces­sus physiques.

Et puis, sans aller si loin… Rien que le côté 2D, l’écri­t­ure de nou­velles ou d’his­toires “dont vous êtes le héro”, en pas­sant par des web­séries, des ani­més… Des BD avec ou sans réal­ité aug­men­tée… Tout cela me donne envie et j’ai envie d’ap­porter ma con­tri­bu­tion.

Cela fait beau­coup de work­flow à met­tre en place et 2020 ne suf­fi­ra pas, mais c’est aus­si un change­ment de cap pour moi, à réalis­er douce­ment, pro­gres­sive­ment. Encore beau­coup de choses à appren­dre, mais cela en vaut le coup et cela me motive forte­ment !

Et vous, amis lecteurs, quels sont vos souhaits et bonnes réso­lu­tions pour cette nou­velle année ?

2020: Il faut que je me (re)forme à Blender 2.8x !

Si vous êtes un habitué de ce site, vous savez que j’ai écrit un livre sur le Blender Game Engine, ver­sion 2.79. Je con­nais bien ce moteur de jeu et j’ai quelques com­pé­tences en mod­éli­sa­tion (assez peu en Sculpt), en dépliage UV, en Paint­ing, en Rig­ging, etc. Mais j’ai assez peu pra­tiqué ces dernières années, étant acca­paré à dévelop­per mon exper­tise sur Unre­al Engine. Je ressens de plus en plus le besoin de créer, c’est pour cette rai­son (et pour d’autres) que j’ai acheté une tablette graphique récem­ment. Il y a de nom­breux out­ils pour mod­élis­er, ani­mer, illus­tr­er… Et cha­cun a ses qual­ités et ses défauts.

Je suis très con­tent de la ver­sion 2.8 de Blender, je la trou­ve plus intu­itive, plus facile à appren­dre et à utilis­er que l’an­ci­enne ver­sion. J’ai donc com­mencé à me for­mer sur la 2.8. Et j’au­rais besoin de vos con­seils.

Con­tin­uer la lec­ture de 2020: Il faut que je me (re)forme à Blender 2.8x !