Godot : un game engine multi-plateformes opensource

Le 15 décembre dernier, l’équipe de développement derrière le moteur de jeu gratuit et open source Godot Game Engine vient de passer son outil de création de jeux vidéo en version 1.0.

Développé par le studio Okam qui l’utilise pour la plupart de ses jeux, il permet de créer des jeux 2D ou 3D sur systèmes Windows, Mac ou Linux, en environnement 32 ou 64bits et ainsi publier les œuvres à destination des plateformes Android, Apple, Windows, Linux ou encore Playstation 3 ou Playstation Vita. Il devrait bientôt permettre également d’exporter en WebGL/HTML5 et sur Windows Phone!

Coté technique, il contient un véritable moteur 2D (pas un moteur 3D affichant des sprites 2D): il fonctionne avec un système de coordonnées de type pixels, mais peut-être resizé à n’importe quelle résolution. Support des sprites statiques et animés, des polygones, des parallax, des calques et possède même un système de particules.  il intègre également un moteur de physique 2D pour la gestion des collisions qui fonctionne également avec un système de coordonnées de type pixels. L’éditeur d’animation est très performant et permet de créer des animations complexes (avec rigging/skeleton) sans être développeur.

460x270xpage_visual.png.pagespeed.ic.poUmcOtotyTenez, regardez cette vidéo : on pourrait croire que la 3D a été utilisée, mais il n’en est rien :

Concernant la partie 3D, il peut importer des modèles des principaux modeleurs: 3DS Max, Maya, Blender, etc. with avec les animations (skeleton et blend shapes). Gestion des lumières, des ombres, Flexible shader & material models. Possibilité de rendu avec HDR (High Dynamic Range) et anti aliasing. Plusieurs filtres de Post process : fog, glow, bloom, color adjustment, etc.

Il contient un environnement de production complet (dont la modélisation 3D), un langage de scripting (GDScript, proche du Python), une API C++ pour optimiser les perfs ou pour créer des plugins et tout un tas d’outils (Debug, création d’interfaces utilisateur, etc). Il  intègre un gestionnaire d’assets.

Voici quelques exemples de jeux proposés comme exemples et livrés avec l’outil:

Bien entendu des moteurs comme Unity et Unreal sont bien plus complets, mais ils ne sont pas non plus gratuits et Open Source. On ne peut pas non plus le comparer au Blender Game Engine, car la partie 3D reste plus basique pour l’instant et l’éditeur en est très loin.

Andreas Esau, le gars qui  bosse sur le projet “Charlie’s Big Adventure“, nous a concocté une série de tutoriels sur cet outil prometteur:

Mon avis: le projet est très prometteur. Personnellement, je ne l’utiliserai pas pour la 3D car il ne me semble pas assez mature pour cela. Toutefois, pour des petits jeux, c’est intéressant car sa portabilité apporte un plus indéniable. Et lorsqu’il sera capable de produire du code WebGL/HTML5, ce sera vraiment un outil à connaitre. La partie 2D m’intéresse encore plus: j’ai bien apprécié les possibilités d’animation à partir d’un skeleton et le coté vectoriel du resizing. Je me le met de coté pour une étude plus approfondie d’ici quelques mois.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser …