Devlog 0: J'ai fait un jeu… par accident – et j'y ai pris gout !

J’ai fait un jeu par accident… à l’insu de mon plein …. enfin, t’as compris. Non, je déconne pas, et j’ai pris mon pied. Je t’en parle dans la vidéo suivante, et je t’ai ajouté quelques éléments à la suite, dans le billet de blog.


Quand j’ai démarré ce projet, je voulais réaliser une formation qui couvrait 2 aspects, le développement de jeux de plateformes 2D et le fait d’aller assez loin dans les Blueprints d’Unreal Engine… j’ai voulu travailler en profondeur le concept de Game Design, d’étude concurrentielle de jeux, de reproduire des gameplay anciens et de les adapter avant de les améliorer… Pour cette formation, j’ai étudié plus de quarante jeux… et on en parle d’ailleurs dans les 2 premiers ateliers. C’est mon défaut principal : je suis perfectionniste – je ne dis pas que ce que je fais est exceptionnel – je dis juste quand je me fixe un objectif… je n’arrive pas à sortir les demi-mesures. Vous avez déjà pu le voir dans mes livres… et pourtant, je voulais juste que cela soient des initiations… et au final, on a couvert pas mal de sujets en détails même s’il reste énormément à dire.

Bref, tout ça pour vous dire que je voulais sortir un atelier, j’ai fini par faire une formation complète en plusieurs ateliers. Mais surtout….afin de réaliser cette formation,  j’ai fait un jeu du début à la fin et j’ai de nouveau kiffé ça ! Ce n’est pas mon premier, même seul… mais ça faisait longtemps que je n’avais joué tous les rôles !

Alors, oui, il n’est pas terminé – j’ai encore des niveaux à réaliser, une bonne partie du level design en quelques sortes. Mais tout le gameplay est là… personnages, décors et interactions. J’ai reproduit un jeu que j’avais beaucoup aimé étant enfant, il s’agit de Rick Dangerous:

je vous accompagne dans la création du début à la fin………j’ai commencé par reproduire le jeu à l’identique, puis je l’ai fait évoluer en lui ajoutant de la physique 2D dans un premier temps, puis un tas de choses qui rendait le jeu plus passionnant, et plus moderne.

Et puis, j’ai changé les graphismes… et j’ai eu envie de tout faire moi-même, même de ce coté là, car je voulais montrer également comment le faire… prouver s’il était encore besoin de le faire, qu’on peut réaliser un jeu seul, et en quelques semaines… une fois qu’on a l’expérience et les connaissances bien entendu.

Quand je me suis dit qu’il fallait que je passe des livres aux formations, car les gens lisent de moins en moins, j’ai tout de suite vu le mauvais coté des formations en ligne… le tutoriel un peu évolué, pas de support ou presque… et des titres « putaclick » qui sont loin de remplir leurs promesses. Ça ne me disait pas du tout… Et puis, je lisais les commentaires de certains sur Udemy « c’est l’arnaque, le gars promet d’apprendre à faire un jeu et en fait, on survole à peine les choses »…. je ne jetterai pas la pierre. Qu’attendent vraiment les gens en prenant une formation à 10€ où le formateur est à peine rémunéré pour ça ? C’est souvent pour l’auteur débutant un moyen de se faire connaître… même si ça ne donne pas la meilleure image de lui au final. A ce prix là, il faut en vendre des dizaines de milliers pour amortir le cout de production. Les pros ne s’y risquent pas… où alors, il font du fast food ! Ce n’est pas ce que je voulais faire.

Et je me suis demandé s’il était possible de s’adresser autant aux débutants qu’aux utilisateurs plus avancés, sans sacrifier le contenu. Je me suis demandé si on pouvait sortir une formation d’un certain niveau, tout en restant grand public. Car soyons clair, si le niveau requis est trop avancé, vous n’en vendez presque pas – et si le sujet est assez confidentiel, c’est encore pire ! Et le but, en tous cas pour moi, c’est de pouvoir en vivre à terme car j’ai envie de faire un tas de formations pour approfondir pleins de sujets.

J’ai eu envie également de faire une formation en constante évolution, enrichie par les élèves… que cela ne soit pas seulement du vertical, mais qu’également, le travail des uns puisse profiter aux autres et sous cette forme, je ne l’ai vu nulle part ailleurs.

Et il y a ce jeu qui a commencé à prendre forme… m’emmenant sur des terrains que j’avais un peu oublié. Et j’ai vraiment kiffé ça… au point de me demander si ça valait le coup d’expliquer comment j’ai fait, ou tout simplement faire des jeux… Mais c’était une pensée fugace… Je me suis vite rappelé que mon plaisir premier reste de transmettre… d’expliquer, mais surtout, et avant tout, de donner envie à d’autres. Le jeu est un média fantastique pour communiquer ses idées – c’est le support du 21ième siècle, même si le vois plus en VR, fusionné avec le cinéma. Heureusement, les publicistes, les politiques, les religions et sectes, et tout ceux qui doivent communiquer pour exister n’ont pas encore trop pollué le secteur, mais cela ne saurait tarder. Il vont rester à mon avis bloqués quelques années aux démos VR avant de véritablement s’emparer du sujet.

Je vais donc sortir un jeu, avec un premier monde complet… je vais le diffuser gratuitement et peut-être faire un crowdfunding pour les mondes suivants en faisant des propositions d’évolution de gameplay, des pistes pour le type de mondes… Je ne sais pas… je n’ai pas forcément besoin de financement… c’est à voir. Et je vais accompagner sa sortie de ma formation en plusieurs ateliers. A l’heure où je vous parle, on est autour de 7 environ. Mais j’ai déjà envisagé plusieurs évolutions que je proposerai gratuitement à ceux ayant déjà pris la formation. Et d’autres, comme les DLC, des ateliers supplémentaires comme le « Top Down » à la Zelda ou la 2.5D  qui seront en option par contre.

Certains se demandent pourquoi j’ai choisi Unreal Engine 4 pour produire des jeux 2D de plateforme – je m’en expliquerai plus tard. J’ai d’excellentes raisons de le faire et d’en proposer une formation, mais comme c’est un peu long, je préfère vous en parler une autre fois. Voilà, je ne vous en dis pas plus pour le moment… si ce n’est que je suis vraiment à la toute dernière touche, finalisant le dernier atelier coté création… Après, il y aura tout le montage, toutes les fiches techniques, packager les projets, etc. mais je le ferai progressivement. Je proposerai la formation en pré-vente prochainement, avec un prix bien inférieur au prix final… et sous un mois j’aurais uploadé tous les ateliers, un à un, en remontant les tarifs à chaque fois.

Voilà, j’espère que tu réserveras un bon accueil à ce projet – mais vraiment, pas pour me faire plaisir. Si tu veux m’aider à continuer dans cette démarche, alors le mieux c’est de prendre la formation évidemment, mais à défaut car ce n’est pas dans tous les budgets et cela ne t’intéresse pas forcément de faire des jeux, d’au moins partager les prochaines vidéos qui en parleront avec des personnes potentiellement intéressées, et de liker. Je vous promet qu’il n’y a rien d’équivalent à ma connaissance, rien qui aille autant en profondeur et qui traite aussi bien de la technique de création de jeux que développement même.

Et puis, je propose une approche où l’élève va travailler d’avantage que dans d’autres formations, et pas seulement pour reproduire. Je lui donne du boulot, des exercices, des recherches, des comtes rendu – mais celui qui s’investira bénéficiera également du fait que je vais aussi investir en lui en examinant son travail, en lui donnant des pistes au fur et à mesure… On est à mi-chemin entre la formation et le coaching… Vous avez même un projet de validation de formation à me remettre pour ceux qui veulent une attestation de ma part.

Voilà, j’ai trop bavardé aujourd’hui, j’y retourne, ça me manque déjà. Je te dis à très vite pour une prochaine vidéo ou un prochain billet de blog, peut-être les deux 😉

Ces articles pourraient aussi vous intéresser …