Educational Dev Grants: 8000$ pour mon travail sur Unreal Engine

C’est avec une grande joie, et une grande émo­tion, que je vous annonce offi­cielle­ment qu’Epic Games m’a décerné un prix de 8000$ dans le cadre des Unre­al Dev Grants, spé­cial Édu­ca­tion.

L’annonce a été faite hier à cette adresse sur le site d’Epic Games. Bon, je l’ai su quelques jours avant, mais il me fal­lait laiss­er Epic Games l’annoncer, c’est nor­mal ! Depuis plusieurs mois, je rece­vais de nom­breux mails de sou­tien de la part du PDG, Tim Sweeney, un gars vrai­ment proche des développeurs, alors qu’il est super occupé ! Il y a égale­ment Luis, Chance et les autres. Mer­ci encore à toutes et à tous, ça fait du bien de se sen­tir épaulé.

Livres

Au delà du prix, c’est surtout une joie d’apprendre que mon tra­vail sur les livres, mes for­ma­tions et autres démarch­es ont pu intéress­er Epic Games, l’éditeur du moteur Unre­al Engine. Ces derniers souhait­erait que les cahiers d’Unreal Engine soient traduits en anglais et en espag­nol. C’est aus­si un peu la rai­son de l’aide finan­cière apportée, même si elle n’est pas con­di­tion­nelle. Dans tous les cas, je m’engage à ce que cette somme soit investie inté­grale­ment dans la tra­duc­tion de ces derniers.

succeedbkgrd-min2-min-1920x1080-492538473

 C’est une véri­ta­ble con­sécra­tion, mais égale­ment une preuve, s’il en fal­lait une nou­velle, que les français restent à l’avant-garde dans tout ce qui touche à la créa­tion des jeux vidéo ou aux effets spé­ci­aux pour le ciné­ma. Et pour­tant, il faut sou­vent atten­dre que la légitim­ité vienne d’outre atlan­tique pour que la sphère fran­coph­o­ne se penche sur un français et qu’on lui recon­naisse enfin de la valeur – comme si le fait d’être français et d’exercer en France por­tait en lui-même déjà une con­no­ta­tion néga­tive auprès de nos conci­toyens. Il ne tient qu’aux média français, mais égale­ment insti­tu­tion­nels, de mon­tr­er qu’on peut être fier de ses couleurs et apporter au monde notre con­tri­bu­tion.

Voici un petit mot de mon ami et co-work­er Greg Benazech, ou Greg Aou pour les intimes, con­sul­tant en réal­ité virtuelle et aug­men­tée, et qui a bossé pour de nom­breuses sociétés comme Ubisoft, Hunter­tain­ment, Any Arts Pro­duc­tion et (con­fi­den­tiel):

12065475_10153598249532141_7941700071423238967_n“A l’heure du suc­cès de la vul­gar­i­sa­tion sci­en­tifique sur inter­net, Greg nous offre au tra­vers de ses ouvrages et de son blog une vul­gar­i­sa­tion tech­nique sur l’utilisation de Unre­al et Blender, utile aus­si bien à l’architecture, le design d’intérieur, la muséo­gra­phie et bien sûr à l’art vidéoludique.
Les bases tech­niques ont tou­jours été impor­tantes pour com­mencer l’ascension d’un art et peut-être, attein­dre le som­met. En ce sens les cahiers d’Unreal vous per­me­t­tront de maitris­er les prin­ci­paux jut­su du développe­ment avec Unre­al : lev­el design, game design, pro­gram­ma­tion, matéri­aux…
Je ne par­le pas seule­ment d’intégrer Mario ou d’importer des mesh­es de Zel­da dans une démo UE4, même si vous pour­rez vous y essay­er, mais de créer vos pro­pres mécaniques de jeu, de don­ner nais­sance à un univers qui n’existait que dans votre esprit et de le partager et le con­fron­ter aux joueurs.
Greg n’est pas seule­ment un enseignant du jeu vidéo décon­nec­té du média, c’est aus­si un développeur ancré dans la réal­ité des pro­duc­tions. Le jeune stu­dio Cal­i­fornien, Any Arts Pro­duc­tion, a eu la chance de pou­voir compter sur lui, son exper­tise du moteur d’Epic et de la pro­gram­ma­tion en général, pour dévelop­per les dif­férents pro­jets avec l’Unreal Engine 4, avec des rushs de 48h sans som­meil à base de caféine et de donuts, mais sur ce sujet je dois rester dis­cret, la vérité est ailleurs.
En con­clu­sion Greg et ses cahiers d’Unreal vous don­nent la Key­blade, pour créer et explor­er les mon­des numériques, avec ou sans réal­ité virtuelle, mais ça nous en repar­lerons prochaine­ment.”

C’est très gen­til de sa part, et j’espère que c’est fidèle à la meilleure part de moi, mais c’est vrai qu’on a fait des trucs de ouf ensem­ble, surtout avec le décalage horaire quand on bos­sait avec 8–9 heures de décalage. En tous cas, j’ai rarement vu un gars boss­er aus­si vite, sous la pres­sion, sans s’effondrer et en pro­duisant un truc vrai­ment sym­pa à l’arrivée. Bra­vo mon Greg! (Tous ces Greg, on s’y perd, j’en con­viens 🙂 ).

Voilà, si vous voulez en savoir d’avantage, il y a le com­mu­niqué de presse qu’a pré­paré mon édi­teur et qu’il des­tine à la presse prin­ci­pale­ment (c’est logique non?). C’est un peu pom­peux, mais bon… à vous de juger.

6 réflexions sur « Educational Dev Grants: 8000$ pour mon travail sur Unreal Engine »

  1. Mer­ci, je sais aus­si que c’est pas facile pour plein de gens com­pé­tents aujourd’hui, qu’il faut saisir les oppor­tu­nités quand elles se présen­tent, mais qu’il faut aus­si des coups de chance. N’oublions pas que la chance est aus­si un fac­teur impor­tant. Mais bon, faut boss­er dur aus­si 😉

  2. Toute mes félic­i­ta­tions, vu le tra­vail effec­tué je trou­ve que c’est ample­ment mérité.
    Bra­vo
    Stéphane

  3. Mer­ci pour ces encour­age­ments. Je vais faire de mon mieux pour con­tin­uer dans cette voie. J’adore ce moteur, et je n’ai pas fini d’en explor­er les moin­dres recoins, d’autant plus qu’il évolue con­stam­ment. J’espère trou­ver le temps pour con­tin­uer à écrire les cahiers d’UE4 au delà du tome 7 (je me suis engagé jusqu’au 7) — Je vais aus­si explor­er la piste de la vidéo, mais pas sous forme de tuto­riels, donc ça n’apportera pas for­cé­ment pour UE4.
    J’espère que les 2 tomes que tu viens de recevoir te plairont autant que les précé­dents. Bonne lec­ture Fred et n’hésite pas à partager ton avis sur les 2 derniers, quel qu’il soit !

  4. Bon­jour Gre­go­ry,
    Je suis vrai­ment big fan de tes livres et de ton tra­vail ( si le padawan que je suis peux se per­me­t­tre de tutoy­er un maître de la force) . J’adore égale­ment ton blog ( peut être à cause des Cos­play du mois 🙂 ).
    La récom­pense décernée par EPIC est ample­ment méritée ‚et c’est vrai­ment génial qu’une per­son­ne comme Tim Sweeney sois aus­si proche des devs et de son pub­lic… En tout cas, la grande classe Greg 🙂 !!!
    La grande classe, et aus­si un mer­ci…
    Mer­ci pour nous faire décou­vrir le moteur d’Unreal en douceur et à éveiller la curiosité qui nous donne envie d’aller encore plus loin dans l’apprentissage de cet out­il fab­uleux . Mer­ci pour les livres faciles d’accès ( sans être sim­plistes! ) à des non développeurs comme à des pro­gram­meurs chevron­nés ‚ouverts au grand pub­lic… ça man­quait cru­elle­ment dans le paysage fran­coph­o­ne (même en arpen­tant les couloirs de la Fnac ou les rayons de Gib­ert Joseph , c’est le vide sidéral con­cer­nant UE4!!! dép­ri­mant ^^ ) .
    Alors voila , un grand ‚mais très très grand mer­ci pour ce que tu as déjà accom­pli (ain­si d’ailleurs au pas­sage qu’ à toutes les per­son­nes qui s’investissent dans les dif­férents tuto­riels sur Youtube …) , en espérant que tu con­tin­ues à nous prodiguer encore d’aussi bons ouvrages.… j’ai hâte de lire les prochains bouquins , mais j’en ai encore 2 sur le feu que je viens de recevoir par la poste 😉
    bonne con­tin­u­a­tion à toi 🙂

  5. Mer­ci Chris, c’est sym­pa. Oui, Epic joue la carte gag­nant-gag­nant depuis le début, et ils le font avec les sociétés tiers égale­ment comme Microsoft, Sony, Nvidia, Ocu­lus, etc. C’est pour ça que je pense qu’Unreal Engine va s’ancrer durable­ment comme le meilleur out­il de développe­ment de jeu, mais pas seule­ment… on en repar­lera sur ce blog 😉
    Non, ne t’inquiète pas pour les tra­duc­tions, ce n’est pas moi qui vais m’y coller, nous allons pass­er par des pros pour faire un truc bien. Donc, je vais pou­voir con­tin­uer à la suite 😉

  6. Félic­i­ta­tion , vrai­ment , la seul doc fr de qual­ité et qui en vaut la peine . Il y a que Epic pour récom­penser les prin­ci­paux acteurs qui fait la renom­mer de cette société, je pense bien sure à des entre­prise comme Autodesk etc qui devrait en pren­dre de la graine. C’est très intel­li­gent de tout réin­ve­stir dans la tra­duc­tion anglaise et espag­nol, c’est un énorme marché . Bra­vo à Epic et à toi, j’espère que la tra­duc­tion de ces livres ne va pas ren­dre l’attente encore plus insup­port­able pour les lecteurs Français 😉

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.